Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Représentations et vécus de la sexualité à l’adolescence et appartenances culturelles. Étude comparative auprès de 134 adolescentes

Doi : 10.1016/j.neurenf.2009.09.008 

A. Yahyaoui a  , M. El Methni b , D. Ben Hadj Lakhdar c, S. Gaultier d

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 8
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Dans cette étude, nous partons du postulat que les processus d’acculturation travaillent dans le sens d’un écart entre les générations concernant les représentations culturelles. En nous appuyant sur les apports théoriques, nous pensons, également, que l’adolescence pourrait creuser cet écart pour rapprocher les adolescents issus de l’immigration des jeunes autochtones de leur tranche d’âge. Notre objectif, dans cette contribution, est de vérifier cet écart dans un domaine particulier, celui des représentations et vécus de la sexualité chez des adolescentes issues de l’immigration. Pour ce faire, nous avons comparé, par le moyen d’un questionnaire, l’expression de cet écart auprès de deux groupes d’adolescentes âgées de 13 à 17 ans (âge moyen :15,79, écart-type : 2,77). Le premier groupe est constitué de 67 adolescentes issues d’une immigration (algérienne, marocaine, tunisienne ou turque) provenant d’aires géographiques culturellement influencées par l’islam. Le second groupe, qui est un groupe témoin, est constitué de 67 adolescentes françaises dont la culture est influencée par le christianisme et l’héritage des Lumières. Les résultats obtenus à travers le questionnaire montrent que malgré une naissance ou une arrivée précoce dans le pays d’accueil, les jeunes adolescentes issues de culture influencée par l’islam se démarquent nettement de celles issues de l’Europe occidentale de culture influencée par le christianisme. Pour ces jeunes filles, la sexualité, voire simplement l’intimité reste taboue et se rapproche des vécus et des représentations ancestraux.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

In this study, we considerate that acculturation process creates a difference between migrant’s generations concerning cultural representations. In support of different theoretic contributions, we think, also, that adolescence could increase this difference and set migrant’s adolescents nearer to the young French people having the same ages. Our aim, in this study, is to verify this difference in a specific field, the one of the representations and lived experiences of sexuality. For this reason, we have compared, with a questionnaire, the expression of this difference among two adolescents’ groups aged from 13 to 17 years (middle age: 15.79; standard deviation: 2.77). The first group is constituted by 67 adolescent girls descended from cultural’ area influenced by Islam (parents are coming from Algeria, Morocco, Tunisia or Turkey). The second group is constituted by 67 adolescent girls whose culture is influenced by Christianity and the age of enlightenment. The results obtained, through the questionnaire, demonstrate that, despite their birth or their precocious coming in the host country, the adolescent girls whose culture is influenced by Islam are clearly different from the adolescent girls of the other group. For these young girls, the sexuality or only the private life stay still taboo and they are close to ancestral lived experiences and representations of sexuality.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sexualité, Adolescente, Immigration, Deuxième génération, Culture influencée par l’islam, Honte, Emprise maternelle, Culture influencée par le christianisme, Acculturation

Keywords : Sexuality, Adolescent girls, Immigration, Second generation, Culture influenced by Islam, Shame, Ascendancy of mother, Culture influenced by Christianity, Acculturation


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 58 - N° 3

P. 132-139 - avril 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Un cas de dépersonnalisation-déréalisation à l’adolescence : étude clinique des troubles dissociatifs
  • O. Moyano
| Article suivant Article suivant
  • Je ne veux pas ressembler à ma mère… ou l’impasse de la féminité
  • J. Choukroun

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité