Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Amélioration de la gestion d’un programme de suivi de la croissance à base communautaire des enfants en milieu rural au Rwanda

Doi : 10.1016/j.respe.2009.11.003 

J.D.D. Ngirabega a  , C. Hakizimana a, L. Wendy b, P. Donnen c, M. Dramaix-Wilmet c

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 9
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Background

In order to improve the management of a community based nutrition program in the catchment area of Ruli District Hospital in Rwanda, we carried out a nutrition survey to determine the risk factors for childhood malnutrition in the area. Identifying the groups of children at risk of malnutrition and their risk factors allows the community nutrition workers to target the children who require close monitoring, and assists in the development of key messages for educational nutrition training.

Methods

The prevalence of the three forms of malnutrition was estimated by using the Z-scores height for age, weight for age and weight for height with NCHS/OMS/2000 reference. Logistic regression was performed to identify the risk factors for malnutrition.

Results

Our findings show that children from 12–35 months of age are at greatest risk of malnutrition. Risk factors for wasting include: low monthly income of the household, concurrent illness of the child and a household that does not practice breeding. Risk factors for underweight include: child being greater than 12 months of age, mother of the child being pregnant and history of malnutrition in the household. Finally, risk factors for stunting include the absence of a mosquito net in the household, an insufficient number of working adults in the household, the child being greater than 12 months of age and a household managed by a man alone or by an orphan.

Conclusion

Community based growth monitoring must focus its attention on the children from nine to 35 months of age. Children less than nine months of age are generally followed by the health centers through the immunization program, and the older children are generally followed in the child minder schools that need to be promoted in all the cells. Community messages must focus on the identified risk factors of malnutrition, and a positive deviance approach must be introduced in the entire zone.

Résumé

Position du problème

En vue d’améliorer la gestion d’un programme de nutrition à base communautaire dans la zone de rayonnement de l’hôpital de district de Ruli au Rwanda, nous avons effectué une enquête nutritionnelle pour déterminer les facteurs de risque de la malnutrition dans la zone. Identifier les groupes d’enfants à risque de malnutrition et les facteurs qui leur font courir ce risque, permet aux agents communautaires de nutrition de cibler les enfants à suivre de près et aide dans le développement des messages clefs pour l’éducation nutritionnelle des mères.

Méthodes

La prévalence des trois formes de malnutrition a été estimée en utilisant les Z-scores poids pour taille, poids pour âge et taille pour âge avec comme référence NCHS/OMS/2000. La régression logistique a été utilisée pour identifier les déterminants de la malnutrition dans la zone.

Résultats

Nos résultats montrent que ce sont les enfants de 12–35 mois qui courent le plus grand risque de malnutrition. Les facteurs de risque de l’émaciation sont un bas revenu mensuel du ménage, un enfant souvent malade et une famille qui ne pratique pas d’élevage. Ceux de l’insuffisance pondérale sont l’âge de l’enfant supérieur à 12 mois, une mère enceinte et les antécédents de malnutrition dans le ménage. Enfin, ceux du retard de croissance staturale sont l’absence de moustiquaire dans le ménage, un nombre insuffisant de personnes actives dans le ménage, l’âge de l’enfant supérieur à 12 mois et un ménage dirigé par un homme seul ou par un orphelin.

Conclusion

Le suivi de la croissance à base communautaire doit se focaliser aux enfants de neuf à 35 mois, les enfants de moins de neuf mois étant suivis au centre de santé dans le cadre de la vaccination tandis que les enfants plus âgés seraient suivis dans les écoles gardiennes qu’il faut promouvoir dans toutes les cellules. Les messages communautaires doivent être focalisés sur les facteurs de risque de malnutrition identifiés et l’approche de déviance positive doit être instaurée dans toute la zone.


Keywords : Malnutrition, Community based nutrition program, Community nutrition

Mots clés : Malnutrition, Agent communautaire de nutrition, Rwanda, Suivi de la croissance à base communautaire


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 58 - N° 2

P. 111-119 - avril 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évolution des compétences en lecture, compréhension et orthographe en environnement socioéconomique défavorisé et impact des facteurs cognitifs et comportementaux sur le devenir à deux ans
  • C. Billard, L. Bricout, B. Ducot, G. Richard, J. Ziegler, J. Fluss
| Article suivant Article suivant
  • Graphic model of birth weight and gestational age in Monastir, Tunisia
  • S. El Mhamdi, K. Ben Salem, A. Hadded, Z. Gaddour, M.S. Soltani

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité