Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Symptômes psychiatriques d’une encéphalite paranéoplasique à anticorps antirécepteurs NMDA : à propos d’un cas

Doi : 10.1016/j.encep.2009.06.008 

J. Le Foll  , A. Pelletier

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Nous décrivons ici le cas d’une jeune femme de 24 ans porteuse d’un tératome bénin de l’ovaire et qui a présenté un tableau d’encéphalite paranéoplasique réversible, avec la présence au premier plan d’importants symptômes psychiatriques. Dans le liquide céphalorachidien (LCR) de la patiente ont été retrouvés des anticorps dirigés contre les récepteurs N-méthyl-D-aspartate (NMDA), plus particulièrement contre un complexe de deux sous-unités du récepteur (NR1/NR2). Ces récepteurs au glutamate sont les médiateurs principaux de l’excitotoxicité et leur dysfonctionnement a été associé à différentes pathologies neurologiques (épilepsie, plusieurs types de démences) mais aussi à de nombreuses affections psychiatriques, notamment à la schizophrénie et plus récemment aux troubles de l’humeur. Ce cas renforce l’hypothèse, aujourd’hui confirmée par différentes études, de l’implication directe d’une altération de fonctionnement du récepteur NMDA dans la genèse des symptômes psychiatriques. Si l’implication du récepteur NMDA dans la symptomatologie des psychoses schizophréniques est en partie élucidée, son rôle dans les troubles de l’humeur reste flou, malgré les récentes recherches dans ce domaine.

Summary

Introduction

We describe the case of a young woman affected by a benign ovarian teratoma with paraneoplastic encephalitis. Several cases have already been reported, but it is the first article that focuses on details of the psychiatric symptoms of this disorder.

Background

Paraneoplastic encephalitis usually begins with a prodromal phase, followed first by prominent psychiatric symptoms or, less frequently, short-term memory loss, seizure, catatonia-like symptoms, dyskynesias and, secondly, by autonomic instability and central hypoventilation requiring intensive care. In our case and to our knowledge, for the first time in the literature, the patient was hospitalized in a psychiatric unit for a suspected manic episode with psychotic features, in association with short-term memory impairment and anxiety. It has been shown that patients suffering from paraneoplastic encephalitis associated with ovarian teratoma display antibodies for anti-N-methyl-D-aspartate (NMDA) receptors in CSF or plasma (more specifically for the NR1 subunit of the NRl/NR2 heteromers required to form a functional NMDA receptor). The NR1/NR2B heteromers are preferentially expressed in the adult hippocampus/forebrain, which are brain regions involved in the pathogenesis of various psychiatric, psychotic in particular, symptoms. Furthermore, the glutamatergic NMDA receptors are the major mediator of excitotoxicity and their dysfunction had been associated with neurologic disorders, but also with schizophrenia and, more recently, with mood disorders.

Case report

This case supports the idea that the dysfunction of NMDA receptors may play a major role in psychiatric disorders, especially in psychosis and affective disorders. This article will briefly summarize the different evidences and hypotheses reported in the literature on NMDA receptors implication and will report how these receptors may serve as therapeutic targets.


Mots clés : Encéphalite paranéoplasique, Récepteurs NMDA, Anticorps antirécepteurs NMDA, Excitotoxicité, Tératome ovarien

Keywords : Paraneoplastic encephalitis, NMDA receptors, NMDA receptor antibodies, Excitotoxicity, Ovarian teratoma


Plan


© 2009  L’Encéphale, Paris. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 36 - N° 2

P. 166-171 - avril 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Troubles du sommeil chez les aidants à domicile de patients atteints de démence
  • P. Thomas, C. Hazif-Thomas, M. Pareault, F. Vieban, J.-P. Clément
| Article suivant Article suivant
  • Les troubles psychiatriques et psychocognitifs associés à la dyslexie de développement : un enjeu clinique et scientifique
  • M. Huc-Chabrolle, M.-A. Barthez, G. Tripi, C. Barthélémy, F. Bonnet-Brilhault

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité