Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Traitement des complications de la cholécystectomie - 21/06/10

[40-960]  - Doi : 10.1016/S0246-0424(10)41708-2 
L. Chiche a,  : Professeur des Universités, praticien hospitalier, C. Letoublon b : Professeur des Universités, praticien hospitalier
a Département de chirurgie viscérale et digestive, unité de chirurgie hépatobiliaire et transplantation, Centre hospitalier universitaire de Caen, avenue de la Côte-de-Nacre, 14000 Caen, France 
b Département de chirurgie digestive et de l'urgence, Centre hospitalier universitaire de Grenoble, B.P. 217, 38043 Grenoble cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 20
Iconographies 27
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

La cholécystectomie est une intervention fréquente et réglée aux suites simples. Cependant, plusieurs complications peuvent survenir dont au premier plan, du fait de leur fréquence et de leur gravité potentielle, les plaies iatrogènes des voies biliaires. Afin de comprendre et au mieux d'éviter ces complications, il faut en connaître les facteurs de risque, liés au terrain (obésité, hépatopathies, cholécystite) ou au mode opératoire (abord coelioscopique). Le respect de règles techniques simples lors de la cholécystectomie avec réalisation d'une cholangiographie opératoire permet de minimiser le risque biliaire. Il reste que depuis l'avènement de la coelioscopie, la fréquence des plaies biliaires reste plus élevée qu'en laparotomie (0,4 %). Le diagnostic opératoire de plaie biliaire nécessite souvent une conversion. La plaie peut être réparée dans le même temps sachant que si les conditions sont défavorables, il est préférable de drainer et transférer le patient dans un centre expert. Plus souvent, la complication se révèle dans les jours qui suivent la cholécystectomie : fuite biliaire (collection, fistule biliaire, cholépéritoine), obstruction biliaire. Elle peut aussi se révéler plusieurs mois, voire années après la cholécystectomie (sténoses, lithiase intrahépatique). Les outils thérapeutiques sont soit chirurgicaux (réparation biliaire), soit radiologiques (drainage), soit endoscopiques (prothèses) sachant que ces modalités peuvent être associées. Le choix du traitement dépend de la présentation clinique et de la nature de la plaie (niveau anatomique, perte de substance, sténose, plaie artérielle associée) à explorer par angioscanner, bili-imagerie par résonance magnétique ou endoscopie. Une prise en charge rapide et adaptée, une information précise et honnête et un recours facile aux centres experts améliorent le pronostic pour le patient et minimise les risques de poursuites pour le chirurgien. Les autres complications de la cholécystectomie (accidents de coelioscopie, calculs perdus, hémorragies) sont rares et requièrent en général la chirurgie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cholécystectomie laparoscopique, Plaie des voies biliaires, Endoscopie biliaire, Anastomose biliodigestive, Réparation biliaire, Bili-IRM


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Cholécystectomie et exploration de la voie biliaire principale par cœlioscopie. Traitement cœlioscopique de la lithiase de la voie biliaire principale
  • F. Borie
| Article suivant Article suivant
  • Cancers de la vésicule biliaire. Technique chirurgicale
  • A. Gainant, M. Mathonnet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.