Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Œdème papillaire bilatéral. Conduite diagnostique

Doi : 10.1016/j.jfo.2010.03.017 

M.-B. Rougier

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Le diagnostic étiologique d’un œdème papillaire bilatéral nécessite de respecter un certain nombre d’étapes. La première consiste à éliminer les faux œdèmes papillaires liés à une anomalie de la papille. Ensuite, l’examen du fond d’œil et les examens paracliniques (acuité visuelle, champ visuel, angiographie à la fluorescéine et tomographie par cohérence optique) permettront de différentier les deux grandes causes d’œdème papillaire bilatéral : les neuropathies optiques œdémateuses bilatérales et l’œdème de stase liée à une hypertension intracrânienne. Même si l’étiologie largement la plus fréquente est représentée par l’hypertension intracrânienne idiopathique, il est indispensable de s’assurer de l’absence de tout signe d’hypertension intracrânienne secondaire à une tumeur cérébrale ou à une thrombose veineuse cérébrale. Heureusement, l’imagerie moderne est d’une aide considérable et la réalisation d’une imagerie par résonance magnétique (IRM) couplée à une IRM veineuse s’impose chaque fois que le diagnostic d’hypertension intracrânienne est évoqué.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Bilateral optic disc swelling requires following a number of steps from discovery to causal diagnosis. First, it is necessary to differentiate between true optic disc swelling and disc elevation without true swelling. Then fundus examination, visual acuity and visual field, fluorescein angiography, and optical coherence tomography are performed in order to differentiate papilledema secondary to increased intracranial pressure from optic disc swelling secondary to optic neuropathy. Even if the most frequent etiology is idiopathic intracranial hypertension, the clinician must check for the absence of any signs or symptoms related to hypertension secondary to a cerebral tumor or to cerebral venous thrombosis. Fortunately, modern imaging techniques have facilitated the differential diagnoses of optic disc swelling, and the combination of magnetic resonance imaging (MRI) and magnetic resonance venography appears to be necessary each time the diagnosis of idiopathic hypertension is suggested.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Œdème papillaire bilatéral, Hypertension intracrânienne idiopathique, Thrombose veineuse cérébrale

Keywords : Bilateral optic disc swelling, Papilledema, Idiopathic intracranial hypertension, Cerebral venous thrombosis


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 33 - N° 6

P. 424-429 - juin 2010 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité