Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


Fermentative metabolism by the human gut microbiota

Activités métaboliques du microbiote intestinal humain

Doi : 10.1016/S0399-8320(10)70016-6 

A. Bernalier-Donadille

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

The human large intestine is colonized by a complex community of microorganisms, largely composed of strictly anaerobic bacteria with numerous physiological functions which impact on the host nutrition and health. Among these functions, the fermentation of substrates is of major importance for host health through the production of a wide variety of metabolites. The metabolic functions of the human gut microbiota are correlated with the nature of the substrates available for fermentation in the colon. These substrates are from exogenous (dietary fibers that are mainly plant polysaccharides) and endogenous (produced by the host and represent important source of nitrogen) sources. The metabolites produced from the microbial fermentation process in the gut are mainly absorbed and used by the host. Most of them have health benefits, but some may also have deleterious effects. The gut microbiota should thus be considered in relation to its environment, including dietary food and host factors. The interactions between food, intestinal microbiota and the host are fundamental to the maintenance of homeostasis in the ecosystem. Any disruption of this equilibrium could modify the functionality of the gut microbiota and lead to a pathological state.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Le côlon humain héberge une communauté microbienne extrêmement dense, composée essentiellement d’espèces anaérobies strictes. Ce microbiote intestinal exerce de nombreuses fonctions physiologiques ayant des répercussions importantes sur la nutrition et la santé de l’hôte. Parmi ces fonctions, la fermentation des substrats joue un rôle majeur par la diversité des métabolites produits. Ces processus fermentaires sont fortement corrélés à la nature des substrats disponibles. Ceux-ci sont de deux origines: exogène (alimentaire/polyosides d’origine végétale) et endogène (produit par l’hôte, source importante d’azote). La plupart des métabolites fermentaires synthétisés par le microbiote intestinal sont absorbés puis utilisés par l’hôte. La majorité de ces métabolites sont potentiellement bénéfiques pour l’hôte, toutefois certains peuvent avoir des effets délétères pour la santé. Les interactions entre l’aliment, le microbiote intestinal et l’hôte ont donc un rôle essentiel dans le maintien de l’homéostasie de l’écosystème. Toute rupture de l’équilibre entre ces éléments est susceptible de modifier le fonctionnement de l’écosystème et de conduire à un état pathologique, en particulier au niveau digestif.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

 A reprint of the french translation of this article is available on request.


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 34 - N° S1

P. S16-S22 - septembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • The human intestinal microbiota
  • J. Doré, G. Corthier
| Article suivant Article suivant
  • Metagenomics of the intestinal microbiota: potential applications
  • S. Dusko Ehrlich, MetaHIT consortium *

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité