Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Quand dépister le diabète gestationnel ?

When should we screen for gestational diabetes?

Doi : 10.1016/S0368-2315(10)70048-X 

A.-M. Guedj 

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But

Étudier les arguments pour un dépistage en dehors de la période classique de 24 à 28 SA.

Matériel et méthodes

Recherche bibliographique entre 1990 et 2010 à partir de la base de données Medline et de la Cochrane Database Library. Consultation des recommandations des sociétés savantes de diabétologie et de gynécologie-obstétrique étrangères.

Résultats

Le dépistage du diabète gestationnel est classiquement recommandé entre 24 et 28 SA, date à laquelle la tolérance au glucose se détériore au cours de la grossesse.

Cependant l’augmentation de la prévalence du diabète de type 2 chez les femmes en âge de procréer nécessite, en cas de facteurs de risque, la recherche d’un diabète de type 2 méconnu par le dosage d’une glycémie à jeun dès le début de la grossesse, à la première visite, le seuil diagnostique étant identique à celui en dehors de la grossesse, soit > 1,26 g/L.

Par contre, l’intérêt du dépistage du diabète gestationnel, dès le début de la grossesse en cas de facteurs de risque, n’est pas étayé par des études prospectives. Il n’est donc pas recommandé de pratiquer une HGPO en début de grossesse à la recherche d’un diabète gestationnel.

La recherche d’un diabète gestationnel, indépendamment de la politique de dépistage recommandée, doit être pratiquée entre 24 et 28 SA.

Aucun argument n’est apporté pour envisager une nouvelle recherche de diabète gestationnel plus tardivement.

Summary

Aim

Consider the arguments for screening outside the classical period of 24–28 SA.

Materials and Methods

A literature search between 1990 and 2010 was performed using the Pubmed and Cochrane database. Foreign societies guidelines were also consulted.

Results

Screening for gestational diabetes is recommended between 24 and 28 weeks of pregnancy, when glucose tolerance deteriorates.

However, for patients with certain risk factors, the increasing prevalence of type 2 diabetes in women of childbearing age requires earlier screening. Fasting blood glucose should be measured at the first visit during pregnancy for these patients. The diagnostics threshold is the same as for patients who are not pregnant, i.e. blood glucose > 1.26g/L.

On the other hand, the interest of screening for gestational diabetes at the beginning of pregnancy in the case of certain risk factors is not supported by prospective studies. It is therefore not recommended to perform an OGTT in early pregnancy in order to diagnose gestational diabetes.

The search for a gestational diabetes, regardless of screening policy recommended, has to be performed between 24 and 28 weeks gestational age.

There are no reasons to consider a new search for gestational diabetes at later stages.


Mots clés : Diabète gestationnel, Début de grossesse, Diabète de type 2, Hyperglycémie

Keywords : Gestational diabetes mellitus, Early pregnancy, Type 2 diabetes, Hyperglycemia

Abréviations : ATCD, DG, DT2, HGPO, IC, IMC, MFIU, SA, SG, VPP, VPN



 Cet article a fait l’objet d’une publication princeps en anglais dans la revue Diabetes & Metabolism, sous la référence : Diabetes Metab 2010;36(6 Pt2): sous presse.


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 39 - N° 8S2

P. S214-S219 - décembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Intérêt du dépistage du diabète gestationnel et comparaison des stratégies ciblée et systématique
  • S. Hiéronimus, J.-P. Le Meaux
| Article suivant Article suivant
  • Méthodes du dépistage et du diagnostic du diabète gestationnel entre 24 et 28 semaines d’aménorrhée
  • M. Virally, M. Laloi-Michelin

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité