Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Evaluation of the co-genotoxic effects of 1800 MHz GSM radiofrequency exposure and a chemical mutagen in cultured human cells - 31/12/10

Évaluation des effets co-génotoxiques d'une exposition radiofréquence à 1800 MHz de type GSM et d'un agent mutagène dans des cellules humaines en culture

Doi : 10.1016/j.crhy.2010.10.006 
Anne Perrin a, , Maëlle Freire a, Christine Bachelet a, Alice Collin a, Philippe Levêque b, Simon Pla a, Jean-Claude Debouzy a
a Radiobiology Department of the Health, Service Research Center for Defense (IRBA-CRSSA), BP 87, 38702 La Tronche cedex, France 
b XLIM, Department OSA, UMR 6615, Limoges University, 123, avenue Albert-Thomas, 87032 Limoges, France 

Corresponding author.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le vendredi 31 décembre 2010

Abstract

We investigated the effect of a 1800 MHz radiofrequency GSM signal combined with a known chemical mutagen (4-nitroquinoline-N-oxide: 4NQO) on human THP1 cells. Comet and γ-H2AX assays were used to assess DNA damage. No heating of the cell cultures was noted during exposure (2 h). The exposure of cells to electromagnetic fields with SARs of 2 to 16 W/kg did not increase the DNA damage induced by 4NQO, whereas the number of DNA strand breaks increased with a temperature increase of at least 4 °C. In conclusion, no co-genotoxic effect of radiofrequency was found at levels of exposure that did not induce heating.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Nous avons étudié l'effet combiné des radiofréquences à 1800 MHz (GSM) et d'un agent mutagène connu (4-nitroquinoline-N-oxide : 4NQO) sur des cellules THP1 humaines. L'état de l'ADN a été examiné avec les tests des comètes et γ-H2AX. Les mesures de température indiquent une absence d'échauffement des cultures pendant l'exposition (2 h). Les résultats montrent que les dommages induits par le 4NQO restent inchangés sous l'effet des radiofréquences pour des SAR de 2 à 16 W/kg alors qu'une élévation de température de 4 °C induit une augmentation de ces cassures d'ADN. En conclusion, aucun effet co-génotoxique n'est observé à des niveaux non thermiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Radiofrequency, DNA, Electromagnetic field, Genotoxic effect, Cancer, In vitro

Mots-clés : Radiofréquence, ADN, Champ electromagnétique, Effet génotoxique, Cancer, In vitro



© 2010  Académie des sciences. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.