Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L'insémination : historique, état des lieux chez l'animal - 01/01/04

Doi : 10.1016/j.gyobfe.2004.08.011 
C. Ponsart a, , O. Gérard a, S. Caplin b
a Département recherche et développement, UNCEIA, 13, rue Jouët, 94704 Maisons-Alfort, France 
b Service communication, UNCEIA, 149, rue de Bercy, 75595 Paris cedex, France 

*Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 8
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L'insémination chez l'animal s'est développée depuis 1950 chez les bovins et depuis les années 1970 et 1980 chez les autres espèces domestiques. Les techniques utilisées varient selon les espèces en termes de volume d'activité et de méthode employée. En effet, les caractéristiques anatomiques et physiologiques propres à chaque espèce conditionnent le lieu de dépôt de la semence (intra- ou post-cervicale), le nombre de spermatozoïdes disponible et nécessaire pour obtenir des taux de fertilité satisfaisants, ainsi que l'utilisation plus ou moins répandue de semence congelée. L'insémination intra-utérine profonde est envisagée principalement dans les cas où la semence n'est disponible qu'en faible quantité ou pour permettre de réduire la quantité de semence utilisée. Les travaux récents menés dans plusieurs espèces laissent envisager des évolutions importantes dans ce domaine au cours des prochaines années.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Insemination has been used since 1950 in the bovine and since the seventies in other domestic species. The use of insemination varies between the different species in terms of activity and method. The methods depend on the anatomical and physiological characteristics of each species, which lead to different sites of semen deposition and different minimal numbers of inseminated spermatozoa to obtain efficient fertility results. The use of frozen semen influences also the methods of insemination. Intra-uterine insemination is principally used when only small quantities of semen are available and/or to reduce the number of inseminated spermatozoa. Recent results in different species indicate that the use of intra-uterine insemination could be developed in the next years.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Insémination, Espèces domestiques, Fertilité

Keywords : Insemination, Domestic species, Fertility


Plan


© 2004  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 32 - N° 10

P. 880-886 - octobre 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Insémination intra-utérine : état des lieux chez l'humain
  • D. Royère
| Article suivant Article suivant
  • La réfrigération et la congélation du sperme : expérience chez l'animal
  • G. Decuadro-Hansen

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.