Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Méthode McKenzie : diagnostic et thérapie mécanique du rachis et des extrémités - 04/02/11

[26-076-A-10]  - Doi : 10.1016/S1283-0887(11)56660-5 
G. Sagi a,  : Masseur-kinésithérapeute DE ostéopathe DO, P. Boudot b : Masseur-kinésithérapeute DE, D. Vandeput c : Physiothérapeute
a Institut McKenzie international, 20, rue Toulouse-Lautrec, 31700 Blagnac, France 
b 17, avenue du Général-de-Gaulle, 54340 Pompey, France 
c Dr. Haubenlaan 38/4 3630 Maasmechelen, Belgique 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 21
Iconographies 32
Vidéos 0
Autres 13

Résumé

Issue des observations cliniques de Robin McKenzie, un physiothérapeute néo-zélandais, la méthode McKenzie est un système d'examen et de soins qui aboutit à une forme de traitement qui place l'autotraitement au centre de la stratégie thérapeutique. Elle repose sur les tests des mouvements répétés, et sur la recherche de préférences directionnelles et en particulier du phénomène de centralisation. L'évaluation permet de classer les patients par syndromes, qui constituent des sous-groupes homogènes répondant à un management spécifique : le syndrome de dérangement, le syndrome de dysfonction et le syndrome postural. Le concept physiopathologique du dérangement rachidien repose sur un modèle discal. Le traitement du syndrome de dérangement comporte la réduction du dérangement, le maintien de la réduction, la récupération de fonction et la prévention des récurrences. Le bilan McKenzie des patients souffrant de ce syndrome conduit très souvent à faire travailler le patient dans le sens de l'extension et de la lordose, ce qui contraste avec les pratiques traditionnelles de la kinésithérapie des rachialgies. Le traitement du syndrome de dysfonction est basé sur le remodelage des tissus rétractés/adhérents/fibrosés. Enfin, le traitement du syndrome postural repose sur une éducation posturale et ergonomique. Cette approche a le mérite d'avoir fait l'objet de nombreuses études scientifiques de qualité qui valident la reproductibilité et la validité de son mode d'examen, ainsi que son efficacité.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Autotraitement, Classification par syndrome, Centralisation, Préférence directionnelle, Extension


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Concept Maitland
  • P. Jeangros
| Article suivant Article suivant
  • Méthode Mézières
  • M. Nisand

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.