Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières S'abonner

Traitement percutané du kyste hydatique du foie

[7-023-A-12]
M. Benazzouz : (Professeur en gastroentérologie) 
E.A. Essaid : (Professeur en gastroentérologie Chef de service)
Médecine C, Hôpital Ibn Sina, Rabat, Maroc 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 6
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Hépatologie

Résumé

Le traitement du kyste hydatique du foie (KHF) faisait appel essentiellement au traitement chirurgical. Ce traitement comporte une morbidité, voire une mortalité non négligeable. Avec le développement de l'imagerie médicale, notamment avec l'avènement de l'échographie, le diagnostic du KHF est devenu facile et son traitement percutané de plus en plus pratiqué. Ce traitement fait appel à deux techniques : la ponction-aspiration-injection et réaspiration (PAIR) d'un produit scolicide et la ponction-aspiration avec drainage (PAIR-PD). La deuxième technique est pratiquée surtout pour les KHF volumineux. Le traitement percutané s'adresse surtout à des KHF stade I ou stade II de la classification de Gharbi (79 % des KHF traités). Les KHF stade III ou IV peuvent être traités par voie percutanée avec succès, mais vu le nombre réduit de KHF stades III et IV traités, il est trop tôt pour en faire une indication actuellement. Les principales contre-indications au traitement percutané sont le KHF inaccessible ou superficiel sous-capsulaire et le KHF rompu dans les voies biliaires. Les résultats sont satisfaisants quelle que soit la technique avec un taux de succès de 70 à 100 % en cas de PAIR et de 100 % en cas de PAIR-PD. La mortalité est presque nulle (0,3 %), la morbidité est faible. Elle est en moyenne de 14,9 %. Les complications majeures sont exceptionnelles (1,4 %) (choc anaphylactique et essaimage). La comparaison des résultats du traitement percutané au traitement chirurgical a montré une efficacité meilleure pour le traitement percutané avec une mortalité et une morbidité plus faibles. Pour toutes ces raisons, le traitement percutané doit être considéré actuellement comme traitement de première intention pour les KHF stades I et II et constitue une bonne alternative au traitement chirurgical.



Mots-clés : Kyste hydatique foie, Ponction-aspiration, Injection produit scolicide, Drainage

Plan



© 2004  Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Publicité