Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le diagnostic bactériologique du choléra

Doi : RFL-04-2011-41-431-1773-035X-101019-201102422 

Marie-Laure Quilici [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 15
Iconographies 10
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le choléra est une infection intestinale aiguë à caractère épidémique, strictement humaine, à l’origine de pandémies et représentant un problème majeur de santé publique. La perte massive de liquide diarrhéique riche en électrolytes entraîne une déshydratation importante pouvant provoquer un état de choc. En l’absence de traitement, le choléra est mortel dans 25 à 50 % des cas, mais le traitement réduit le taux de mortalité à moins de 1 %. L’agent du choléra est une bactérie à Gram négatif, appartenant aux sérogroupes O1 ou O139 de l’espèce Vibrio cholerae. Le rôle du laboratoire de bactériologie est très important pour le diagnostic de cas isolés - cas dits « d’importation » – ou pour le diagnostic des premiers cas d’un nouveau foyer épidémique. Le diagnostic bactériologique est relativement aisé du fait de l’abondance du vibrion cholérique dans les selles. Cependant, les épidémies de choléra surviennent souvent dans des régions où il n’y a pas de laboratoire de microbiologie, alors qu’un diagnostic rapide et rigoureux est indispensable pour mobiliser les ressources nécessaires au traitement des malades et maîtriser l’épidémie. Un test de diagnostic rapide, qui serait d’une grande utilité pour les pays ne disposant pas des infrastructures nécessaires, est en cours de validation par l’OMS. Son utilisation ne dispensera pas cependant de l’isolement de la souche, indispensable à l’étude de caractères d’intérêt épidémiologique. Le suivi des souches et l’échange d’informations au niveau mondial sont des éléments indispensables à la mise en place d’une surveillance efficace du choléra.

Abstract

Laboratory diagnosis of cholera

Cholera is an acute intestinal infection that is strictly limited to humans. It can cause epidemics and cholera infection has reached pandemic proportions, representing a major international public health concern. The massive loss of diarrheal fluid rich in electrolytes, due to the activity of the cholera toxin, causes dehydration leading to major shock. If left untreated, cholera has a 25-50 % mortality rate. Treatment reduces the mortality rate to less than 1 %. Cholera is caused by two serogroups (O1 and O139) of a Gram-negative bacterium, Vibrio cholerae. Bacteriology laboratories are very important for the diagnosis of isolated cases – generally imported - or for the diagnosis of the first cases of an epidemic. Bacteriological diagnosis of cholera is reasonably easy, due to the abundance of Vibrio cholerae in stool. Epidemics, however, frequently occur in areas with either limited or no laboratory facilities, while rapid and accurate diagnosis of cholera is essential to mobilize the resources needed for treatment of patients and containment of the epidemic. A rapid diagnostic test, which would be very useful to countries lacking the necessary infrastructure, is currently being validated by the WHO. Its use, however, will not remove the need to isolate the cholera-inducing Vibrio strains, essential for studying characteristics of epidemiological interest. Continued monitoring of strains and information-sharing at the international level are part of an effective cholera surveillance system.


Mots clés : Vibrion cholérique , manifestations cliniques , enrichissement , isolement , identification présomptive , agglutination , sérogroupes O1-0139 , déclaration

Keywords: Choleragenic vibrio , clinical manifestations , enrichment , isolation , presumptive identification , agglutination , serogroups 01-0139 , reporting


Plan



© 2011 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 41 - N° 431

P. 51-65 - avril 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le diagnostic de la peste
  • Anne Derbise, Elisabeth Carniel
| Article suivant Article suivant
  • L’infection à virus chikungunya dans l’océan Indien : quelles leçons ?
  • Bernard-Alex Gaüzère

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité