Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Accès au don du sang des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes et impact sur le risque de transmission du VIH par transfusion : tour d’horizon international - 15/04/11

Access to blood donation of men who have sex with men and impact on the risk of HIV transmission by transfusion: International overview

Doi : 10.1016/j.tracli.2011.02.002 
J. Pillonel , C. Semaille
Institut de veille sanitaire, 12, rue du Val d’Osne, 94115 Saint-Maurice cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Dès 1983, dans de nombreux pays, les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes ont été exclus du don de sang de façon permanente car étant à haut risque d’infection par le VIH. Depuis la mise en place en 1985 du dépistage du VIH sur les dons de sang, des progrès considérables ont été réalisés en sécurité virale des produits sanguins grâce à l’amélioration de la sélection des donneurs et au développement d’outils de dépistage performant incluant le dépistage génomique viral. Malgré ces améliorations et la forte pression de certaines associations de la société civile, seuls quelques pays ont limité la durée d’exclusion des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes. Les études d’impact d’une modification de la mesure d’exclusion sur le risque VIH ont montré que la réduction de la durée d’exclusion engendre un risque supplémentaire. Certes, ce risque est très faible, mais est-il acceptable de faire courir un risque additionnel même infinitésimal aux receveurs de produits sanguins ? Ces études ne prennent, cependant, pas en compte un paramètre important qui est l’amélioration possible de la compliance des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes avec une exclusion temporaire. Les études les plus récentes s’accordent pour conclure qu’une alternative à l’exclusion permanente pourrait consister à autoriser le don des hommes abstinents au cours des 12 derniers mois, comme l’ont déjà fait quelques pays. Cette mesure permettrait de couvrir largement la fenêtre silencieuse pour les hommes ayant récemment pris des risques ou pour ceux dont les partenaires auraient pris des risques, sous la condition essentielle d’une amélioration de la compliance des donneurs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

As far back as 1983, in many countries, men who have sex with men were permanently excluded from blood donation because of their high risk of HIV infection. Since the implementation of HIV screening of blood donations in 1985, there has been a remarkable improvement in the viral safety of the blood supply due to improvements in donor selection and continuous progress in screening assays, including nucleic acid amplification testing. Despite, these improvements and the strong pressure of certain associations of the civil society, only few countries reduced the deferral duration for men who have sex with men. Studies that have assessed the impact of a modification of the permanent deferral measure on the HIV residual risk showed that a reduction in the deferral duration generates an additional risk. Even if this risk is tiny, is it acceptable to expose the blood product recipients to an additional risk? Nevertheless, these studies do not take into account an important parameter that is the probable better compliance of men who have sex with men with a temporary exclusion. The most recent studies agree to conclude that an alternative to the permanent exclusion of all men who have sex with men could consist in authorizing the donation from 12-month abstinent men who have sex with men, as some countries did already. This measure would allow covering widely the window period for the men having recently taken risks or for those whose partners would have taken risks, under the essential condition of an improvement of the donor compliance.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Homme ayant des relations sexuelles avec des hommes, Critère d’exclusion, Don de sang, Risque VIH, International

Keywords : Men who have sex with men, Deferral criteria, Blood donation, HIV risk, International


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 18 - N° 2

P. 151-157 - avril 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Dix-sept ans d’hémovigilance en France : bilan, perspectives
  • M. Carlier, M.-P. Vo Mai, L. Fauveau, N. Ounnoughene, I. Sandid, P. Renaudier
| Article suivant Article suivant
  • Production de plaquettes in vitro
  • C. Dunois-Lardé, D. Baruch

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.