Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Différenciation entre autisme et psychose infantile

Doi : 10.1016/j.evopsy.2004.02.005 

Eliane Allouch *

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 11
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

À partir de la prise en compte de la corporéité (une des formes premières de la pensée figurable) plus encore que de la parole, peu signifiante ou inexistante, de sujets atteints par les graves états de psychose infantile et d'autisme, l'auteur propose une différenciation métapsychologique de ces deux psychopathologies, trop souvent assimilées l'une à l'autre. Le retrait autistique signale l'échec de la dynamique du désir liée à l'assomption du « contact par contiguïté » alors que la psychose infantile manifeste le non accès par l'enfant au « contact figuré » ou métaphorique, que génère l'interdit de l'inceste imposé par l'autre primordial. Ces deux psychopathologies sapent ainsi chacune à leur manière l'émergence du sujet à l'« unité supérieure du contact » théorisée par Freud. Aujourd'hui, cette dernière est vue comme la symbolisation primaire, assise du processus de subjectivation.

Abstract

Taking into account corporeity (one of the very first kinds of thought representability) even more than words—which mean little when they exist at all for subjects in serious states of infantile psychosis and autism—the author proposes a metapsychological differentiation of these two psychopathologies, which are too often assimilated. The autistic withdrawal marks a failure of the dynamics of desire fastened, as it is, to the assumption of direct contact, when infantile psychosis makes obvious the impossibility for the child to access the figurative or metaphorical contact, which is born and enforced by the prohibition of incest. These two conditions thus undermine that way, each in its own manner, the coming of the subject to the “superior unity of contact” that Freud has theorized. To day it is seen as the first symbolisation, the foundation of the subjective process.


Mots-clés : Autisme, Psychose infantile, Identification primaire, Contact direct, Contact figuré, Subjectivation

Keywords : Autism, Infantile psychosis, Direct contact, Figurative contact, Primary identification, Subjective



 Toute référence à cet article doit porter mention : Allouch E. Différenciation entre autisme et psychose infantile. Évol psychiatr 2004 ; 69.


© 2004  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 69 - N° 4

P. 605-615 - octobre-décembre 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le devenir des enfants suivis en psychiatrie : premières enquêtes rétrospectives d'évaluation
  • Annick Ohayon
| Article suivant Article suivant
  • Un exemple de constitution du symptôme dans l'infantile
  • Robert Lévy

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité