Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières S'abonner

Examen du placenta

[5-070-C-20]  - Doi : 10.1016/S0246-0335(05)41454-4 

A. L'Herminé-Coulomb

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 15
Iconographies 13
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le placenta est un organe mystérieux, à l'interface entre la mère et le foetus, permettant les échanges gazeux et nutritifs pour assurer sa croissance et son développement. Il est un élément indispensable pour le déroulement normal de la grossesse. Il peut au contraire être dans certaines situations à l'origine de pathologies maternelles ou foetales sévères. Avant la naissance, il est exploré par l'échographie et le doppler anténatal, voire par la biopsie de trophoblaste. Il est un des éléments de l'unité foetomaternelle facilement accessible après la délivrance et dont l'examen permet de comprendre la pathologie présentée par le nouveau-né. L'examen macroscopique du placenta est systématique en salle de naissance par la sage-femme et l'obstétricien. En cas de pathologie maternelle, foetale ou placentaire, l'examen anatomopathologique du placenta est nécessaire. Cet examen du placenta ne se conçoit que dans une approche multidisciplinaire avec sages-femmes, obstétriciens, néonatalogistes et pédiatres. Cependant, cet examen est le plus souvent sous-évalué et inutilisé pour comprendre la pathologie périnatale. La caractérisation des lésions du placenta peut apporter des éléments majeurs pour le diagnostic étiologique d'un accouchement prématuré, d'un retard de croissance intra-utérin, d'une mort foetale in utero, d'un retard du développement psychomoteur de l'enfant. Dans le cadre des grossesses gémellaires, cet examen permet d'apprécier la chorionicité et les complications des grossesses gémellaires. Il permet d'identifier les situations à risque de récurrence, autorisant la mise en place d'un traitement préventif. Enfin, il peut avoir des implications médicolégales, surtout concernant l'étiologie des retards du développement psychomoteur. Un examen pertinent du placenta, intégré dans une approche multidisciplinaire avec les obstétriciens et les pédiatres, devrait permettre d'identifier de nouvelles entités anatomocliniques, de mieux comprendre leurs mécanismes physiopathologiques et de proposer de nouveaux traitements dans des pathologies néonatales graves, souvent récidivantes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Placenta, Trophoblaste, Chorioamniotite, Réaction inflammatoire foetale, Vasculopathie foetale thrombotique

Plan


© 2005  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Article précédent Article précédent
  • Maladies trophoblastiques gestationnelles
  • Émile Philippe, Michel Dreyfus
| Article suivant Article suivant
  • Examen du foetus au cours des avortements du deuxième trimestre de la grossesse : de la salle de travail à l'unité de foetopathologie
  • B. Gasser, V. Lindner

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Publicité