Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Sarcoïdose - 01/01/05

[6-039-D-10]  - Doi : 10.1016/S1155-195X(05)43307-1 
D. Valeyre a, d, , H. Nunes a, d, F. Duperron a, d, P. Soler e, M. Kambouchner c, M. Brauner b
a Service de pneumologie, Hôpital Avicenne, CHU Nord, 125, rue de Stalingrad, 93009 Bobigny, France 
b Service de radiologie, Hôpital Avicenne, CHU Nord, 125, rue de Stalingrad, 93009 Bobigny, France 
c Service d'anatomie pathologique, Hôpital Avicenne, CHU Nord, 125, rue de Stalingrad, 93009 Bobigny, France 
d EA 2363 UFR SMBH, université Paris 13, 93000 Bobigny, France 
e INSERM U408, faculté Xavier Bichat, rue Henri-Huchard, 75018 Paris, France 

*Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 13
Iconographies 11
Vidéos 0
Autres 1
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Pneumologie
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

La sarcoïdose est une granulomatose systémique de cause inconnue qui atteint avec prédilection le poumon et les voies lymphatiques. Elle se déclare habituellement entre 25 et 45 ans. De nombreux phénotypes cliniques sont possibles selon le mode de début, les organes atteints, la durée et le degré de sévérité. La radiographie de thorax est anormale dans 86 à 92 % des cas et les différents stades radiographiques décrits ont une grande valeur pronostique. L'évolution est spontanément favorable en 12 à 36 mois chez 50 % des patients. Elle peut aussi être sévère lorsque des lésions granulomateuses sont localisées dans certains sites et surtout en cas d'évolution vers une fibrose pulmonaire. Le diagnostic repose sur la conjonction d'arguments cliniques, radiologiques et histopathologiques, et l'exclusion des autres granulomatoses. La sarcoïdose est caractérisée par une réaction immunitaire incontrôlée à des antigènes environnementaux non encore identifiés et d'élimination lente. Le profil immunitaire au sein des lésions granulomateuses est de type Th1. L'incidence et le phénotype clinique dépendent de facteurs génétiques prédisposants. Malgré l'absence de cause, plusieurs médicaments, dont la corticothérapie générale, ont démontré leur efficacité sur les lésions granulomateuses. Leur effet est purement suspensif. Ils ne sont proposés que si un bénéfice thérapeutique est attendu et pour une durée variable, habituellement supérieure à 1 an.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sarcoïdose, Granulome

Plan


© 2005  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.