Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières S'abonner

Livedo

[19-2550]
Olivier Dereure : Praticien hospitalier
Jean-Jacques Guilhou : Professeur des Universités, praticien hospitalier
Service de dermatologie-phlébologie, hôpital Saint-Éloi, 2, avenue Bertin-Sans, CHRU Montpellier, 34295 Montpellier cedex 5 France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 6
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Angéiologie
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

Le livedo réticulaire est une entité sémiologique facile à reconnaître dans la plupart des cas, mais de signification très variable. Il répond à un mécanisme physiopathologique assez précis avec troubles hémodynamiques et stase dans la circulation cutanée, le dessin réticulé des lésions étant lié à la disposition en cônes adjacents de cette dernière. La stase peut être liée à trois mécanismes essentiels : occlusion, anomalies pariétales ou modifications vasoactives. Cette classification simplifiée devrait permettre de guider le diagnostic étiologique, essentiellement basé sur une biopsie profonde réalisée au centre et en périphérie des mailles, accompagnée d'examens biologiques simples éventuellement complétés par des explorations plus spécifiques en fonction de l'orientation. Un traitement étiologique doit être entamé aussitôt que possible en raison de l'éventualité d'une évolution nécrosante. Si l'étiologie précise reste indéterminée, le traitement doit au moins être adapté au mécanisme physiopathologique mis en évidence par la biopsie cutanée.

Plan



© 1997  Elsevier, Paris. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Publicité