Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières S'abonner

Anévrysmes de l'aorte thoracique et dissections aortiques chroniques : Étude anatomoclinique, aspects radiologiques et modalités thérapeutiques

[19-1610]
Jacques Robin : Chirurgien des Hôpitaux
Xavier Laine : Interne des Hôpitaux
Gérard Champsaur : Professeur des Universités, chirurgien des Hôpitaux
Hôpital cardiologique, service de chirurgie thoracique et cardiovasculaire, 59, boulevard Pinel, 69003 Lyon  France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 11
Iconographies 13
Vidéos 0
Autres 0
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Angéiologie
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

Les anévrysmes de l'aorte thoracique et les dissections aortiques chroniques posent des problèmes spécifiques en fonction de leur localisation et de leur étiologie. Le diagnostic positif bénéficie des techniques récentes d'imagerie médicale. Les progrès de la réanimation et de la chirurgie cardiovasculaire permettent de traiter chirurgicalement la plupart des anévrysmes de l'aorte thoracique selon une technique codifiée et adaptée à leur localisation, limitant ainsi les risques liés à la protection cérébrale et médullaire. Grâce à ces différents éléments, les résultats à court et moyen termes sont en progression constante. Une surveillance postopératoire tous les 6 mois par scanner ou imagerie par résonance magnétique (IRM) s'impose recherchant un faux anévrysme sur suture ou une autre localisation anévrysmale.

Plan



© 1997  Elsevier, Paris. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Publicité