Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières S'abonner

Suivi cardiologique de l'opéré vasculaire

[19-4060]
Jean-François Baron : Professeur des Universités
Service Nadia du Bouchet, anesthésie-réanimation, hôpital Broussais, 96, rue Didot, 75014 Paris  France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 3
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Angéiologie
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

La pathologie coronarienne est fréquemment associée à la pathologie vasculaire périphérique et est la principale cause de morbidité et de mortalité postopératoire immédiate et à long terme. L'incidence des complications cardiaques à long terme est élevée, de l'ordre de 10 % dans la plupart des essais. Ces complications sont plus fréquentes chez les malades ayant des antécédents cardiovasculaires. La pathologie vasculaire plus encore que la pathologie cardiaque est associée à un risque élevé de complications. La survenue d'ischémie myocardique postopératoire mais surtout d'un infarctus du myocarde postopératoire ou d'un angor instable postopératoire est déterminante pour le pronostic. Une surveillance cardiologique rapprochée est indispensable pour déterminer les malades justifiant d'une revascularisation myocardique.

Plan



© 1997  Elsevier, Paris. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Publicité