Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières S'abonner

Dissections des artères cervicocéphaliques intracrâniennes et extracrâniennes

[19-1690]
Valérie Biousse : Chef de clinique-assistant, service de neurologie
Hôpital Lariboisière, 2, rue Ambroise-Paré, 75010 Paris  France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 4
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Angéiologie
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

Les dissections des artères cervicocéphaliques représentent environ 20 % des accidents ischémiques cérébraux de l'adulte jeune. Leur présentation clinique est caractérisée par la succession de signes locaux (les douleurs céphaliques et cervicales et le syndrome de Claude-Bernard-Horner sont les plus fréquents) et de signes d'ischémie cérébrale et/ou rétinienne, qui peuvent être catastrophiques s'il s'agit d'un accident ischémique constitué. La majorité de ces accidents ischémiques survient dans la semaine qui suit les signes locaux, mais peut survenir jusqu'à 1 mois après. Ainsi, lorsqu'on suspecte une dissection d'une artère carotidienne ou vertébrale, il est justifié de demander les examens complémentaires en urgence et de débuter un traitement le plus rapidement possible afin d'éviter la survenue d'un accident ischémique constitué.

Plan



© 1997  Elsevier, Paris. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Publicité