Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières S'abonner

Thrombolyse des artériopathies des membres

[19-3570]  - Doi : 10.1016/S1290-0176(05)40140-4 

J.-M. Fichelle * , R. Tchanderli, F. Cormier, J. Marzelle, A. Aymard

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 10
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 1
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Angéiologie

Résumé

Les traitements thrombolytiques ont été employés dans le traitement des oblitérations artérielles depuis 40 ans par voie systémique et depuis 1971 par voie locale. Plusieurs études randomisées, publiées dans les années 1990 comparant le traitement thrombolytique au traitement chirurgical de référence ont montré l'intérêt du traitement thrombolytique, en mesurant, néanmoins, les risques et les complications. L'intégration du traitement thrombolytique, dans la prise en charge endovasculaire des lésions, par les techniques de recanalisation, de thromboaspiration, d'angioplastie avec ou sans stent a permis de définir des stratégies modernes de traitement. Le but de ce travail est de mettre à jour un travail précédent de notre équipe, en précisant les nouveautés thérapeutiques observées ces dix dernières années, d'exposer le mécanisme d'action des thrombolytiques classiques, streptokinase (SK) et urokinase (UK) utilisées par voies systémique, locale, et en peropératoire, puis des thrombolytiques modernes, de l'activateur tissulaire du plasminogène (tPA) à la staphylokinase. Une conférence européenne de consensus a permis de préciser les indications, les contre-indications et les complications de l'utilisation du traitement thrombolytique (TASC). La recommandation 59 conclut qu'il n'y a plus aucune indication au traitement systémique des oblitérations artérielles aiguës, avec les agents thrombolytiques actuellement disponibles. Les contre-indications du traitement thrombolytique, publiées en 1998, sont actuellement universellement reconnues. Les indications actuelles de la thrombolyse artérielle demeurent la thrombolyse par voie locale. La durée de procédure, outre les complications auxquelles elle expose, n'est pas toujours compatible avec l'urgence de la revascularisation que réclament certaines ischémies aiguës. Le traitement thrombolytique peropératoire est licite lors des interventions périphériques sur les membres, en particulier, dans le traitement des occlusions de pontage. Même si les données de la littérature sont trop parcellaires, l'association chirurgie-thrombolyse permet de réduire la dose de produit employée et le temps de procédure, ce qui peut être important dans les ischémies aiguës graves.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Thrombolyse, Agents thrombolytiques, Thrombolyse artérielle

Plan


© 2005  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Publicité