Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières S'abonner

Autoanticorps des maladies auto-immunes de la thyroïde (anti-Tg, anti-TPO, antimicrosome, anti-récepteur de la TSH)

[90-30-0115]
Yvonne Fulla : Docteur
laboratoire de médecine nucléaire, hôpital Cochin, 27, rue du Faubourg Saint-Jacques, 75674 Paris cedex 14 France
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Biologie médicale

Résumé

Des autoanticorps circulants sont détectés dans les maladies auto-immunes de la thyroïde comme les thyroïdites chroniques de Hashimoto, le myxoedème, les thyroïdites du post-partum, la maladie de Basedow [4]. Sont usuellement détectés des autoanticorps contre trois antigènes thyroïdiens majeurs : la thyroglobuline (Tg) qui constitue le composant majoritaire de la colloïde des follicules thyroïdiens (anti-Tg), la fraction microsomale dont l'antigène a été identifié en 1985 comme la thyroperoxydase (antimicrosomes ou anti-TPO), et le récepteur de la TSH, qui peut induire des anticorps stimulants ou bloquants (anti-récepteur de la TSH communément dénommé TSI). Un résultat positif est en faveur d'une pathologie auto-immune thyroïdienne.

Plan



© 2003  Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

Déjà abonné à ce traité ?

Publicité