Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Suivi thérapeutique pharmacologique de l'acide mycophénolique - 16/05/07

[90-45-0230]
Pierre Marquet : Maître de conférences des Universités, praticien hospitalier de pharmacologie
service de pharmacologie et toxicologie, centre hospitalier universitaire Dupuytren, 87042 Limoges cedex France
Éléonore Risco : Interne de pharmacie
service de pharmacologie et toxicologie, centre hospitalier universitaire Dupuytren, 87042 Limoges cedex France
Chantal Le Guellec : Maître de conférences des Universités, praticien hospitalier de pharmacologie
service de pharmacologie, centre hospitalier universitaire, hôpital Bretonneau, 2, boulevard Tonnellé, 37044 Tours cedex 01 France
Éliane Billaud : Maître de conférences des Universités, praticien hospitalier de pharmacologie
service de pharmacologie-toxicologie, hôpital Européen Georges Pompidou, 20-40, rue Leblanc, 75908 Paris cedex 15 France

Article en cours de réactualisation

Résumé

L'acide mycophénolate phénolique (MPA), administré sous cette forme ou sous la forme d'un promédicament, le mycophénolate mofétil (MMF), est un immunosuppresseur inhibiteur sélectif de l'inosine monophosphate déshydrogénase lymphocytaire, indiqué en transplantation d'organes. Le STP est justifié par une zone thérapeutique étroite, une variabilité intra- et surtout interindividuelle importante, des interactions médicamenteuses pharmacocinétiques avec les immunosuppresseurs associés et une relation démontrée entre l'AUC0-12 h de l'acide mycophénolique et l'incidence de rejet aigu d'organe.

Le dosage est effectué à partir de 200 à 1000 μL de plasma, prélevé dans un tube sans séparateur contenant de l'EDTA, à l'aide de techniques chromatographiques spécifiques (HPLC-UV, LC-ES-MS ou LC-ES-MS/MS) ou d'une technique immunologique (EMIT) qui présente une réactivité croisée importante avec certains des métabolites du MPA, en particulier avec un métabolite actif.

Le STP doit être si possible effectué sur la base de l'AUC0-12 h de MPA estimée à l'aide d'une stratégie de prélèvement limité. Les valeurs-cibles sont de 30 à 60 μg·h/mL dans les 12 premiers mois post-transplantation. À défaut, une concentration résiduelle ≥ 2 mg/L sera ciblée. Certains effets secondaires, en particulier digestifs, semblent liés à la Cmax et pourraient être diminués par un fractionnement des doses ou, dans le cas du MMF, par l'administration au cours des repas (ce qui diminue la Cmax d'environ 40 % sans modifier l'AUC).

Plan



© 2003  Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Examens préthérapeutiques et surveillance des traitements par biomédicaments
  • B. Chaigne, H. Watier
| Article suivant Article suivant
  • Suivi thérapeutique pharmacologique de la ciclosporine
  • Pierre Marquet, Frédéric Léger, Pascale Pisano, Eliane M Billaud

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.