Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Kyste dermoïde nasal avec extension intracrânienne : quelle voie d’abord ?

Nasal dermoïd cyst with intracranial extension: Which approach?

Doi : 10.1016/j.neuchi.2011.07.002 

K. Bahloul a  , M. Dhouib b, I. Chaari a, M. Abdelmoula b

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 4
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Dermoïd cyst is the most common midline congenital nasal tumor. Intracranial extension is rare but possible, must be suspected and confirmed by a cerebral magnetic resonance imagining (MRI). Only total surgical removal via a combined intracranial/extracranial approach appears to provide a complete resolution and effective protection against late recurrence. We report a case of a 2 years old patient who was operated for a nasal congenital cyst extending to the nasal septum. Anatomopathology showed a dermoïd cyst. Five years later, he presented local recurrence of the dermoïd cyst with intracranial extension through a bifid crista galli. We conclude that to avoid recurrence, the removal of the nasal cyst and sinus tract must be followed to its dural attachment. A transfacial approach can be associated with frontal craniotomy, which can provide adequate exposure for complete removal of the intracranial component of the cyst and sinus tract. A literature review was performed.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Le kyste dermoïde est la plus fréquente des tumeurs nasales médianes. Son extension intracrânienne est rare, mais possible, et nécessite une recherche systématique par une IRM cérébrale. L’exérèse chirurgicale complète, à travers un double abord transfacial et intracrânien emportant les reliquats intracrâniens, est la seule garantie d’une guérison en prévenant les récidives. Nous rapportons le cas d’une récidive intracrânienne, cinq ans plus tard, d’un kyste dermoïde du septum nasal opéré à l’âge de deux ans et révélé par une fistule congénitale de la pointe du nez. Nous concluons que la hantise doit être de passer à côté de l’extension intracrânienne à laquelle il faudra toujours penser. L’abord combiné est facile et efficace. Une revue de la littérature a été réalisée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Dermoid cyst, Cranial, Nasal septum

Mots clés : Kyste dermoïde, Intracrânien, Septum nasal, Voie combinée


Plan


© 2011  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 57 - N° 3

P. 125-128 - juillet 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Hématome sous-périosté orbitaire associé à un hématome extradural : une observation
  • P. Compaoré, K. Ibahioin, A. Naja, A. Ouboukhlik, A. El Kamar, A. El Azhari
| Article suivant Article suivant
  • Spontaneous regression of a symptomatic atlanto-occipital joint cyst. Case report
  • P.-L. Hénaux, A. Hamlat, L. Riffaud, Y. Guégan, X. Morandi

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité