Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières S'abonner

Imagerie de l'estomac et du duodénum. Technique, aspects normaux et pathologies non tumorales

[33-105-A-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0610(11)51170-3 

H. Ropion-Michaux  , A. Fairise, A. Gervaise, V. Laurent, D. Regent

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 22
Iconographies 31
Vidéos 0
Autres 3

Résumé

La disparition sur le marché français des produits adaptés à la réalisation des explorations en double contraste du tractus oeso-gastro-duodénal a conduit à l'abandon des techniques d'opacification autres que les explorations par les hydrosolubles iodés elles-mêmes, pratiquement limitées à certains tableaux urgents, en particulier post-chirurgicaux. L'exploration radiologique du tractus gastroduodénal est donc, à l'heure actuelle, du ressort quasi exclusif du scanner. Elle nécessite cependant pour une étude précise des lésions pariétales une distension liquide et/ou gazeuse de la lumière digestive, correspondant à la technique de « gastroscanner ». La maladie ulcéreuse est la principale atteinte non tumorale de l'estomac et du duodénum. Les autres grandes pathologies non tumorales à connaître pour le radiologue sont les gastrites aiguës, en particulier infectieuses, réactionnelles, radiques ou caustiques, les gastropathies hypertrophiques, les gastrites chroniques atrophiantes, les volvulus et les bézoards. Les principales atteintes duodénales non tumorales comprennent essentiellement des causes infectieuses et inflammatoires, ainsi que les fistules aortodigestives duodénales qui doivent être recherchées devant toute hémorragie digestive chez un patient porteur d'une prothèse aorto-bi-iliaque. L'endoscopie reste l'examen de première intention pour rechercher une atteinte épithéliale et/ou muqueuse de la partie haute du tube digestif. Seules les atteintes aiguës profondes étendues à la sous-muqueuse, à la musculeuse et au-delà peuvent être mises en évidence au cours d'un examen scanographique. Souvent pratiqué dans un contexte de douleurs épigastriques hyperalgiques avec vomissements, il permet d'étudier les anomalies pariétales et de l'environnement. C'est notamment l'examen de choix en cas d'atteinte extrinsèque ou surtout pour faire le diagnostic et le bilan des complications perforatives de la maladie ulcéreuse.


Mots clés : Estomac, Duodénum, Gastrites, Duodénites, Ulcères, Fistule aortoduodénale


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Article précédent Article précédent
  • Ruptures et perforations oesophagiennes
  • G. Schmutz, M.H. Loi, S. Ou, N. Tehranipour, M.P. Langis, S. Aubry, V. Eschavé, M. Martin
| Article suivant Article suivant
  • Gastrostomie percutanée radiologique (technique, indications, complications et surveillance)
  • P. Bouillet, M. Pouquet, J.-C. Desport, A. Maubon

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Publicité