Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Effet des interventions percutanées sur la cicatrisation des patients avec pathologie mixte artério-veineuse

Doi : 10.1016/j.acvfr.2011.09.007 

John C. Lantis  , Deva Boone, Larisse Lee, Donna Mendes, Alan Benvenisty, George Todd

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 8
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Rationnelle

les ulcères veineux actifs chez les patients avec insuffisance artérielle et veineuse associées sont notoirement difficile à traiter. Des patients présentant un index bras-cheville (IBC) de 0,5-0,8 ont connus pour mal guérir. Comme le traitement par compression est contre-indiqué chez les patients avec un IBC < 0,7, nous avons décidé d’adopter une approche agressive de revascularisation percutanée pour ces patients.

Méthodes

Un total de 27 patients présentant selon des critères cliniques et écho-doppler une insuffisance veineuse chronique, des ulcères de jambe actifs, et une perfusion artérielle altérée (IBC: < 0,7) ont été traités en employant un protocole qui a exigé une revascularisation percutanée avant traitement ambulatoire par compression. Les patients ont été suivis à intervalles de deux semaines (moyenne) avant et après la revascularisation. Des mesures de la plaie et le temps de cicatrisation ont été également enregistrés.

Résultats

Les résultats des patients ont été comparés à l’évolution antérieure de leur plaie. De plus, leur taux de cicatrisation a été comparé aux taux précédemment publiés de cicatrisation d’ulcères veineux avec perfusion artérielle altérée; taux de cicatrisation de 25% à 10 semaines, 50% à 19 semaines. A l’inclusion, les IBC et les tailles des lésions moyens étaient de 0,56 et de 12 cm2, respectivement. En moyenne, les lésions étaient restées ouvertes pendant 17 semaines. Après l’intervention, l’IBC moyen était de 0,97, le temps moyen de cicatrisation complète était de 10 semaines, le taux de cicatrisation à 10 semaines était de 75%, et le taux absolu de cicatrisation était 100%.

Conclusion

Bien que les études précédentes aient prouvé que la fermeture des ulcères veineux avec composante artérielle se produisent sans intervention artérielle, l’obtention d’un IBC presque normal permet de raccourcir le délai de cicatrisation. Par conséquent, nous préconisons une approche agressive de revascularisation percutanée dans cette population.

Plan


© 2011  Annals of Vascular Surgery Inc.. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 25 - N° 1

P. 86-93 - janvier 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Ablation saphène par Laser sur plus de 1000 membres avec suivi écho-Doppler à long terme
  • Giorgio Spreafico, Lowell Kabnick, Todd L. Berland, Neal S. Cayne, Tom S. Maldonado, Glenn S. Jacobowitz, Caron R. Rockman, Pat J. Lamparello, Ugo Baccaglini, Nung Rudarakanchana, Mark A. Adelman
| Article suivant Article suivant
  • Expérience monocentrique de l’endartériectomie par éversion modifiée
  • Tze-Woei Tan, Albert K. Weyman, Siamak Barkhordarian, Robert B. Patterson

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité