Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prise en charge chirurgicale de la maladie occlusive veineuse centrale en rapport avec l’hémodialyse : Un algorithme thérapeutique

Doi : 10.1016/j.acvfr.2011.08.012 

Javier E. Anaya-Ayala, Patricia H. Bellows, Nyla Ismail, Zulfiqar F. Cheema, Joseph J. Naoum, Jean Bismuth, Alan B. Lumsden, Michael J. Reardon, Mark G. Davies, Eric K. Peden 

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 13
Iconographies 7
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Introduction

La création et la conservation de l’accès de dialyse chez les patients présentant une maladie occlusive veineuse centrale (MOVC) est un problème complexe. L’approche et le processus décisionnel chirurgicaux demeurent mal définis. Nous avons évalué notre expérience dans la prise en charge chirurgicale de la MOVC en rapport avec l’hémodialyse. La technique chirurgicale, les données démographiques, les complications, les reinterventions, les taux d’accès fonctionnels, et les facteurs influençant la morbidité et la mortalité ont été examinés.

Méthodes

De janvier 2006 à mai 2010, nous avons réalisé un total de 1703 procédures d’accès de dialyse, 1021 fistules artérioveineuses (FAVs), 335 greffes artérioveineuses (GAVs), et 314 reprises d’accès comprenant des procédures de sauvetage endovasculaire. Dix-sept patients (10 femmes [58%] avec un âge moyen de 44 ± 27 ans) atteints de MOVC qui n’étaient pas indiqués pour une greffe rénale ou une dialyse péritonéale ont subi 20 procédures d’accès vasculaires complexes. Les indications étaient le besoin d’une création d’accès dans 14 cas (70%) et une conservation dans les 6 autres (30%). Le polytétrafluoroéthylène (PTFE) a été employé pour tous les pontages chirurgicaux (PC). Tous les patients avaient précédemment subi de multiples procédures d’accès et avaient eu des échecs d’interventions percutanées pour MOVC.

Résultats

La planification chirurgicale consistait à trouver une sortie veineuse pour un accès artérioveineux (AV) ; les reconstructions veineuses centrales étaient nécessaires dans 10 cas (50%) (7 [35%] sur le système veineux central thoracique et 3 [15%] sur des vaisseaux sous-diaphragmatiques) et un PC veineux extra-anatomique dans deux cas (10%). Les options d’accès non-veineux incluaient un PC artério-artériel axillaire pariétal thoracique dans cinq cas (25%) et un PC de l’artère brachiale à l’oreillette droite dans trois (15%). Le succès technique était obtenu dans tous les cas (100%). Le suivi moyen était de 14,1 mois, les taux de perméabilité des accès AV ou par PC étaient de 66% à 6 mois et la durée globale de fonctionnement d’accès AV était en moyenne de 9,2 mois. Parmi ces derniers, 85% des patients retournaient à domicile et 19 (95%) ont repris leurs activités habituelles. Un décès s’est produit par défaillance multi-organe au cours de la période postopératoire de 30 jours. Quatre patients supplémentaires sont morts dans un délai de 3 ans après la procédure, en raison de leurs comorbidités et sans lien avec la chirurgie.

Conclusion

Le recours à un accès vasculaires complexes augmentera avec le nombre de patients présentant une insuffisance rénale terminale. La MOVC est un défi pour la chirurgie d’accès de dialyse et avec cet article nous proposons un algorithme de prise de décision.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2011  Annals of Vascular Surgery Inc.. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 25 - N° 1

P. 117-129 - janvier 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Résultats à long terme du prélèvement endoscopique ou à ciel ouvert de la veine saphène pour pontage au membre inférieur
  • Walker Julliard, Jeremy Katzen, Michael Nabozny, Kate Young, Carolyn Glass, Michael J. Singh, Karl A. Illig
| Article suivant Article suivant
  • Résultats à long terme de la pose d’un stent de Palmaz pour endofuite de type Ia peropératoire pendant la réparation endovasculaire d’un anévrysme
  • Zachary M. Arthurs, Sean P. Lyden, Ravi R. Rajani, Matthew J. Eagleton, Daniel G. Clair

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité