Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Full Metal Jacket Stenting de l’artère fémorale superficielle : Une étude rétrospective

Doi : 10.1016/j.acvfr.2011.08.011 

Parth S. Shah  , Anil Hingorani, Enrico Ascher, Alexander Shiferson, Kapil Gopal, Daniel Jung, Natalie Marks, Theresa Jacob

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 6
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Introduction

La technique de stenting long d’un segment de l’artère fémorale superficielle (AFS) a été associée à des résultats médiocres à court et long termes. Le full metal jacket (FMJ) stenting est typiquement décrit comme le stenting continu d’un long segment vasculaire. Au début, cette technique a été décrite dans les interventions coronaires percutanées. Cependant, jusqu’à récemment, le FMJ de l’AFS n’a pas été étudié. Nous avons examiné notre expérience de FMJ de l’AFS afin d’évaluer les résultats et la sûreté de cette technique.

Méthodes

Les données rétrospectives étaient recueillies concernant les angioplasties périphériques avec stenting sur la période de janvier 2005 à décembre 2008. Les cas impliquant un stenting en FMJ de l’AFS étaient identifiés par les résultats angiographiques et les comptes-rendus opératoires fournissant les données du stent. Le stenting sélectif en FMJ de l’AFS était réalisé pour une sténose résiduelle après angioplastie au ballon de l’AFS en raison d’une dissection ou d’un recoil significatif. Les cas d’angioplastie concomitante et/ou stenting de l’artère iliaque étaient exclus des données analysées. Les critères d’évaluation étaient les taux primaires de perméabilité, taux de mortalité, et taux de sauvetage de membre, qui étaient stratifiées sur la base des facteurs de risque.

Résultats

Un total de 63 cas impliquant un stenting en FMJ de l’AFS ont été identifiés dans la base de données de 707 patients qui avaient eu des interventions endovasculaires périphériques entre janvier 2005 et décembre 2008. L’âge moyen des patients était de 70 ans (extrêmes : 52-104 ans, écart-type : 10,1 ans). Il n’y avait aucune lésion TASC A, 11% (7/63) des lésions étaient TASC B, 68% (43/63) étaient TASC C, et 21% (13/63) étaient TASC D. Le taux primaire médian de perméabilité était de 9 mois (IC à 95% : 5,06-12,94). Le taux de mortalité était de 4% au cours du suivi de six mois. Le taux de sauvetage de membre était de 85,7%. En tout, 65% (41/63) des patients étaient des claudicants, tandis que 23% (15/63) ont eu une intervention pour un trouble trophique (ulcère, gangrène ischémique). Une intervention sous poplitée associée a été effectuée dans 15,9% des patients. Le niveau moyen de créatininémie était de 1,67 (extrêmes : 0,7-10,9, écart-type : 2,03) et 49% (31/63) des patients étaient diabétiques. Le taux moyen à six mois de perméabilité était de 55% (écart-type : 0,5). L’analyse de régression logistique multivariée montrait que le diabète (OR : 0,33, p = 0,044, IC à 95% : 0,11-0,97) et un niveau de créatininémie ≥ 1,6 (OR : 0,16, p = 0,038, ic à 95% : 0,03-0,9) étaient des facteurs de risque indépendants de thrombose <6 mois.

Conclusion

Notre expérience suggère des résultats prometteurs de la technique de FMJ de l’AFS, et d’autres études sur cette technique sont justifiées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2011  Annals of Vascular Surgery Inc.. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 25 - N° 1

P. 137-142 - janvier 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Résultats à long terme de la pose d’un stent de Palmaz pour endofuite de type Ia peropératoire pendant la réparation endovasculaire d’un anévrysme
  • Zachary M. Arthurs, Sean P. Lyden, Ravi R. Rajani, Matthew J. Eagleton, Daniel G. Clair
| Article suivant Article suivant
  • Traitement endovasculaire d’une plaie peropératoire de l’aorte thoracique au cours d’une résection postérieure de colonne vertébrale
  • Jeffrey Jim, Luis A. Sanchez, Patrick J. Geraghty

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité