Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prothèses vasculaires imprégnées de rifampicine et infections postopératoires

Doi : 10.1016/j.acvfr.2011.07.007 

Olivier Goëau-Brissonnière 1 2  , Isabelle Javerliat 1 2, Fabien Koskas 3 4, Marc Coggia 1 2, Jean-Claude Pechère 5

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 10
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Les infections postopératoires de paroi et de prothèse demeurent un défi important pour les chirurgiens vasculaires. La fixation de substances antimicrobiennes sur le matériel prothétique a été considérée pendant beaucoup d’années, mais la démonstration de la sûreté et de l’efficacité de ces techniques est loin d’être évidente. Parmi les différentes options proposées, la fixation de rifampicine sur les prothèses a été la technique la plus évaluée, expérimentalement et médicalement. L’objectif de cette revue était de présenter et analyser les données disponibles sur la fixation de rifampicine et les évolutions possibles de cette technique pour améliorer la résistance des prothèses vasculaires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2011  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 25 - N° 1

P. 145-154 - janvier 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traitement endovasculaire d’un anévrysme de l’aorte abdominale chez un patient présentant une sténose bilatérale de stents des artères iliaques communes
  • Leo J. Daab, Gilbert Aidinian, Michael A. Weber, Ronald J. Kembro, Patrick R. Cook
| Article suivant Article suivant
  • Résultats de la chirurgie ouverte des anévrysmes de l’aorte abdominale pararénale : Revue tabulée de la littérature
  • Tiziano Tallarita, Marcone L. Sobreira, Gustavo S. Oderich

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité