Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Ambulatory 24-hour fast using flexible insulin therapy in patients with type 1 diabetes

Jeûne de 24 heures chez des patients diabétiques de type 1 au cours d’un programme d’insulinothérapie fonctionnelle

Doi : 10.1016/j.diabet.2011.06.002 

C. Vigeral a, A. Sola-Gazagnes a, S. Nejjar a, J. M’Bemba a, C. Boitard a b, G. Slama a b, F. Elgrably a, E. Larger a b 

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Aim

Prolonged fasting may be necessary in life for religious, medical and other reasons. For this reason, our study investigated the feasibility and safety of a 24-h fast conducted at home for patients with type 1 diabetes.

Research design and methods

Thirty-four patients with type 1 diabetes performed a 24-h complete fast at home. Thirteen patients were treated with multiple insulin injections using either glargine (n=12) or NPH (n=1) as basal insulin. The remaining patients were treated with an insulin pump. All patients received their basal insulin only, which was adjusted to 40% of their total daily dose, and were monitored by either a Gold® or Guardian® continuous glucose monitoring (CGMS) device. Capillary glucose (SMBG) was targeted at 3.9–7.8mmol/L, with a standardized protocol for correction of hyper- and hypoglycaemia. Interstitial glucose (IG) profiles were compared with the SMBG values; the IG profiles of patients using glargine or a pump and either of the two CGMS devices were also compared.

Results

All of the patients completed the 24-h fast with no major incident. At the end of the fast, 80% of the IG values were on target. The route by which insulin was delivered made no difference, but there were more IG values on target in patients monitored by the Guardian® device. IG was below target in 104 occurrences and above-target in 34. After a mean intake of 10g of sucrose, below-target IG was corrected within 30min [range: 15–40]. The mean insulin dose to correct above-target episodes was 1U.

Conclusion

Prolonged fasting is possible at home in patients with type 1 diabetes, provided the basal dose is adjusted. The use of CGMS is not necessary, but offers useful information on the patient’s IG profile during the fast.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectif

Le jeûne prolongé peut être nécessaire dans la vie, pour des raisons religieuses, médicales ou autres. Nous avons étudié la faisabilité et la sécurité d’un jeûne de 24heures au domicile chez des patients diabétiques de type 1.

Méthodes

Trente-quatre patients diabétiques de type 1 ont fait un jeûne calorique total de 24heures à leur domicile. Treize étaient traités par injections multiples, avec une basale de glargine (n=12) ou NPH (n=1). Les autres avaient une pompe à insuline. Les patients ne recevaient que la basale de leur insuline, ajustée à 40% de la dose totale quotidienne. Ils ont été surveillés avec un système de mesure en continu de la glycémie (CGMS), soit le Gold®, soit le Guardian®. Les objectifs glycémiques étaient entre 3,9 et 7,8mmol/L, et pour ce faire les patients appliquaient un protocole standardisé de correction des hypo- et des hyperglycémies. Les mesures de glycémies interstitielles (IG) ont été comparées aux automesures capillaires (SMBG). Nous avons aussi comparé les profils IG des patients traités par glargine ou par pompe, et avec l’un ou l’autre des CGMS.

Résultats

Tous les patients ont terminé l’épreuve, sans incident majeur. À la fin du jeûne, 80% des IG étaient dans les objectifs. Il n’y avait pas de différence selon les modalités d’administration de l’insuline. En revanche, plus de valeurs étaient dans les objectifs chez les patients surveillés avec le Guardian® qu’avec le Gold®. Cent quatre épisodes d’hypoglycémie ont été enregistrés et 34 d’hyperglycémie. Après une prise moyenne de 10g de sucrose, les hypoglycémies ont été corrigées en 30minutes [15–40]. Une dose moyenne de 1U a corrigé les épisodes d’hyperglycémie.

Conclusion

Le jeûne prolongé au domicile est possible chez les patients diabétiques de type 1, après ajustement des doses d’insuline basale. L’utilisation du CGMS avec alarmes n’est pas nécessaire, mais donne des informations utiles sur l’évolution du profil IG pendant le jeûne.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Type 1 diabetes, Flexible insulin therapy, Continuous glucose monitoring system, Hypoglycaemia, Fast

Mots clés : Diabète de type 1, Insulinothérapie fonctionnelle, Mesure en continu du glucose, Hypoglycémie, Jêune


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 37 - N° 6

P. 553-559 - décembre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • The effects of adding group-based lifestyle counselling to individual counselling on changes in plasma glucose levels in a randomized controlled trial: The Inter99 study
  • C. Lau, D. Vistisen, U. Toft, I. Tetens, C. Glümer, O. Pedersen, T. Jørgensen, K. Borch-Johnsen
| Article suivant Article suivant
  • Staphylococcus simulans osteitis in a diabetic patient
  • C. Désidéri-Vaillant, Y. Nédelec, J.-M. Guichon, S. Le Louarn, V. Noyer, J. Sapin-Lory, P. Le Guen, X. Nicolas

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité