Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Rôle de l’irradiation locorégionale adjuvante en l’absence d’envahissement ganglionnaire après chimiothérapie néoadjuvante, mastectomie totale et lymphadénectomie axillaire pour un cancer du sein. Expérience de l’hôpital René-Huguenin–institut Curie

Role of locoregional radiation therapy in breast cancer patients with negative lymph nodes after preoperative chemotherapy and mastectomy. The Institut Curie–Hôpital René-Huguenin experience

Doi : 10.1016/j.canrad.2011.04.004 

R. Le Scodan a  b , S. Bruant c, J. Selz a, M.-A. Bollet a, C. Daveau a, B. de la Lande a, F. Lerebours d, A. Labib a, D. Stevens c

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 8
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

La chimiothérapie néoadjuvante peut entraîner un down-staging tumoral et remettre en question les indications d’irradiation adjuvante. Cette étude rétrospective a évalué l’intérêt de l’irradiation après une mastectomie chez les patientes atteintes d’un cancer du sein sans envahissement ganglionnaire (pN0) après chimiothérapie néoadjuvante.

Patientes et méthodes

Chez les 1054 patientes ayant reçu une chimiothérapie néoadjuvante pour un cancer du sein entre 1990 et 2004, 134 de ces cancers (23,6 %) ont été classés pN0 après chimiothérapie néoadjuvante, mastectomie et lymphadénectomie axillaire. L’ensemble des caractéristiques démographiques, anatomocliniques et thérapeutiques ont été recueillies prospectivement. L’impact de la radiothérapie sur les survies sans rechute locorégionale et globale a été évalué en analyse multifactorielle tenant compte des principaux facteurs pronostiques.

Résultats

Parmi les 134 patientes, 78 (58,2 %) ont été irradiées après la mastectomie. Après un suivi médian de 91,4 mois, les probabilités de survie sans récidive locorégionale et de survie globale à dix ans étaient respectivement de 96,2 % et 77,2 % après irradiation et 86,8 % et 87,7 % sans irradiation (p=NS). En analyse multifactorielle, seule l’absence de réponse histologique complète de la tumeur primitive était associée à une tendance à une probabilité de survie globale moindre (hazard ratio [HR] de décès=6,65 ; intervalle de confiance à 95 % [IC95 %], 0,82–54,12 ; p=0,076). La radiothérapie délivrée après la mastectomie n’a pas eu d’impact significatif sur la probabilité de survie sans récidive locale (HR : 0,37 ; IC95 % : 0,09–1,61 ; p=0,18) ni sur celle de survie globale (HR : 2,06 ; IC95 % : 0,71–6 ; p=0,18).

Conclusion

Sous réserve de la nature rétrospective des données, la radiothérapie délivrée après la mastectomie ne semble pas avoir eu d’impact sur la survie de patientes atteintes d’un cancer du sein sans envahissement ganglionnaire après chimiothérapie néoadjuvante. Une confirmation prospective de ces données est nécessaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Purpose

Neoadjuvant chemotherapy generally induces significant changes in the pathological extent of disease and challenges the standard indications of adjuvant postmastectomy radiation therapy. We retrospectively evaluated the impact of postmastectomy radiation therapy in breast cancer patients with negative lymph nodes (pN0) after neoadjuvant chemotherapy.

Patients and materials

Among 1054 breast cancer patients treated with neoadjuvant chemotherapy in our institution between 1990 and 2004, 134 patients had pN0 status after neoadjuvant chemotherapy and mastectomy. Demographic data, tumor characteristics, metastatic sites, and treatments were prospectively recorded. The impact of postmastectomy radiation therapy on locoregional recurrence-free survival and overall survival was evaluated by multivariate analysis including known prognostic factors.

Results

Among 134 eligible patients, 78 patients (58.2%) received postmastectomy radiation therapy, and 56 patients (41.8%) did not. With a median follow-up time of 91.4months, the 10-year locoregional recurrence-free survival and overall survival rates were 96.2% and 77.2% with postmastectomy radiation therapy and 86.8% and 87.7% without radiation therapy, respectively (no significant difference). In multivariate analysis, there was a trend towards poorer overall survival among patients who did not have a pathologically complete primary tumour response after neoadjuvant chemotherapy (hazard ratio [HR], 6.65; 95% CI, 0.82–54.12; P=0.076). Postmastectomy radiation therapy had no effect on either locoregional recurrence-free survival (HR, 0.37; 95% CI, 0.09–1.61; P=0.18) or overall survival (HR, 2.06; 95% CI, 0.71–6; P=0.18). There was a trend towards poorer overall survival among patients who did not have pathologically complete in-breast tumour response after neoadjuvant chemotherapy (HR, 6.65; 95% CI, 0.82–54.12; P=0.076).

Conclusions

This retrospective study showed no increase in the risk of distant metastasis, locoregional recurrence or death when postmastectomy radiation therapy was omitted in breast cancer patients with pN0 status after neoadjuvant chemotherapy and mastectomy. Whether the omission of postmastectomy radiation therapy is acceptable for these patients should be addressed prospectively.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer du sein, Chimiothérapie néoadjuvante, Irradiation adjuvante post-mastectomie

Keywords : Breast cancer, Neoadjuvant chemotherapy, Postmastectomy radiation therapy


Plan


© 2011  Société française de radiothérapie oncologique (SFRO). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 15 - N° 8

P. 675-682 - décembre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Assessment of cardiac exposure in left-tangential breast irradiation
  • H. Vees, R. Bigler, S. Bieri, G. Gruber
| Article suivant Article suivant
  • Dentalmaps : un outil pratique pour chirurgiens dentistes et radiothérapeutes pour l’estimation de la dose reçue aux dents, mandibule et maxillaire et du risque de complications postradiques en cas de soins dentaires
  • J. Thariat, L. Ramus, G. Odin, S. Vincent, V. Darcourt, M.-H. Orlanducci, O. Dassonville, A. Lacout, P.-Y. Marcy, G. Cagnol, G. Malandain

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité