Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Étude des séjours pour pneumopathie à Streptococcus pneumoniae entre 2004 et 2008 en région Centre

Study of hospitalizations for pneumococcal pneumoniae in Centre region, 2004–2008

Doi : 10.1016/j.respe.2011.07.005 

L. Grammatico-Guillon a  b c , N. Thiercelin a d, S. Mariani e, A.-I. Lecuyer e, A. Goudeau c f, L. Bernard b c, E. Rusch a c

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 8
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Background

Streptococcus pneumoniae is a significant cause of morbidity-mortality: leading agent of community-acquired pneumonia and the first cause of death due to infectious diseases in France. Vaccines are available for children and adults, avoiding serious complications. We studied hospitalizations for pneumococcal pneumonia in Centre region in 2004–2008, using the 2004–2008 national hospital discharges database and assessed vaccine coverageof a sample population.

Methods

Hospital discharges with diagnosis of pneumococcal pneumonia were selected, using the corresponding code (J13) in the French Diagnosis-Related Group coding system. We analysed hospitalization and patient data using linkage of the inpatient stays with their anonymous identification number. We analysed hospitalization and patient data: number and length of stay/patient, co-morbid factors and pneumococcal immunisation status.

Results

One thousand five hundred and forty-one hospitalisations were found for pneumococcal pneumonia in Centre Region, in 2004–2008. The time pattern showed an annual increase in hospital stays: winter hospitalisations were most frequent. The median age was 58 years, range: 2 months–106 years. The sex ratio M/F of the 1417 distinct inpatients was 1.43. The hospital impact was substantial, with prolonged length of stay (mean=9.9 days), frequent stays in intensive care unit (20%) and high death rate (6%). The vaccine coverage of the population with pneumococcal pneumonia was only 23%.

Conclusion

Using the national hospital discharges database, this study presents a snapshot of pneumococcal pneumonia in one French region and demonstrates the local major clinical impact, as found in France. It shows that the hospital discharge database is a potential tool for epidemiology despite its possible bias. This type of study could be useful for organizing a regional vaccination campaing due to the better knowledge of the disease.

Résumé

Position du problème

Streptococcus pneumoniae est responsable d’infections graves, touchant tous les âges de la vie, avec une prédominance aux âges extrêmes. Il représente la première cause de pneumopathie communautaire et la première cause de décès par maladie infectieuse en France. Un vaccin anti-pneumococcique existe depuis 2002. Nous avons étudié les séjours hospitaliers pour pneumopathies à pneumocoque en région Centre issus du programme de médicalisation des systèmes d’information (PMSI), entre 2004 et 2008 et évalué la couverture vaccinale anti-pneumococcique sur un échantillon des séjours.

Méthodes

Les séjours ont été extraits des bases régionales PMSI 2004–2008 via la définition de cas : présence dans le résumé standardisé anonymisé du code diagnostique J13 « pneumonie due à Streptococcus pneumoniae ». Une analyse patient a été réalisée grâce à l’identifiant unique d’anonymisation présent dans les bases de données PMSI. Ont été étudiés le nombre d’hospitalisations, leur lourdeur (durée de séjour, indice de gravité simplifié, réanimation, décès), les caractéristiques des patients (sexe, âge), les comorbidités et le terrain. La présence d’une vaccination anti-pneumococcique a été vérifiée, par retour au dossier médical du patient, sur un échantillon d’hospitalisation en 2008.

Résultats

Au total, 1541 séjours ont été sélectionnés pour pneumopathie à pneumocoque en région Centre, en 2004–2008. Nous avons observé une augmentation annuelle du nombre d’hospitalisations avec un pic hivernal. Le sex-ratio H/F des 1417 patients distincts était de 1,43. L’âge médian était de 58ans, l’étendue de deux mois à 106ans. Il s’agissait de séjours lourds, avec une durée moyenne de séjour élevée (9,9jours), des passages en réanimation/soins intensifs fréquents (20 %) et un taux de décès important (6 %). La couverture vaccinale des séjours contrôlés était de 23 %.

Conclusion

Cette étude fait un état des lieux, entre 2004 et 2008, des cas de pneumopathies à pneumocoque, domiciliés en région Centre, en utilisant les données hospitalières du PMSI. Elle démontre l’impact de cette pathologie en région, reflet des estimations nationales et malgré les biais existants, la possible utilisation du PMSI comme outil épidémiologique. L’impact de la couverture vaccinale pourrait être estimé et permettre l’organisation de campagnes vaccinales ciblées.


Keywords : Hospital discharge, Epidemiology, Pneumonia, Streptococcus pneumoniae

Mots clés : PMSI, Épidémiologie, Pneumopathie, Streptococcus pneumoniae


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 60 - N° 1

P. 1-8 - février 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Editorial Board
| Article suivant Article suivant
  • L’influence du format de l’étiquetage sur l’utilisation et la compréhension de l’information nutritionnelle : résultats d’une expérimentation menée en restauration collective
  • P. Gomez, A.-E. Le Minous

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité