Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Sensibilisation et allergie aux protéines du lait de vache chez l’enfant allaité - 24/02/12

Cow’s milk protein allergy through human milk

Doi : 10.1016/j.arcped.2011.12.002 
M. Denis a, , I. Loras-Duclaux a, A. Lachaux a, b
a Service de gastroentérologie, hépatologie et nutrition pédiatriques, hospices civils de Lyon, hôpital Femme–Mère-Enfant, CHU de Lyon, 59, boulevard Pinel, 69677 Bron, France 
b Faculté de médecine Lyon Est, université Lyon 1, 69373 Lyon, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’allergie aux protéines du lait de vache (APLV) est la première allergie à apparaître chez le nourrisson lorsque son alimentation contient des protéines lactées bovines. Dans cette population, sa prévalence peut atteindre 7,5 %. Des symptômes variés et aspécifiques rendent son diagnostic parfois délicat, notamment dans les formes retardées, ce qui explique en partie les variations de fréquence rapportées. Chez des enfants bénéficiant d’un allaitement maternel exclusif, on a relevé une prévalence allant jusqu’à 0,5 %. Cette donnée amène à s’interroger sur le rôle du lait maternel (LM) dans la sensibilisation aux protéines du lait de vache (PLV). Les voies de sensibilisation possibles sont le passage de protéines natives comme la β-lactoglobuline dans le lait humain ainsi que la sensibilisation in utero. Le diagnostic de l’APLV s’appuie sur la conjonction d’arguments cliniques et biologiques. En pratique, on peut effectuer des tests d’exclusion-réintroduction, des tests cutanés (prick-tests et patch-tests), doser les immunoglobulines E sériques spécifiques et, en cas de doute, réaliser un test de provocation orale. L’éviction des PLV du régime maternel est la seule solution compatible avec l’allaitement. On réintroduit habituellement ces protéines après 6 mois d’exclusion. Le pronostic de l’APLV du nourrisson est souvent favorable avec l’acquisition d’une tolérance chez l’enfant avant ses 3 ou 4ans dans près de 80 % des cas. Le LM reste l’aliment qui répond le mieux aux besoins nutritionnels et immunitaires du nourrisson. En matière de prévention, il n’est pas recommandé d’exclure les PLV du régime maternel durant la grossesse et l’allaitement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Cow’s milk protein allergy (CMPA) is the first allergy that affects infants. In this population, the incidence rate reaches 7.5%. The multiplicity and aspecificity of the symptoms makes its diagnosis sometimes complicated, especially in the delayed type (gastrointestinal, dermatological, and cutaneous). CMPA symptoms can develop in exclusively breastfed infants with an incidence rate of 0.5%. It, therefore, raises questions about sensitization to cow’s milk proteins through breast milk. Transfer of native bovine proteins such as β-lactoglobulin into the breast milk is controversial: some authors have found bovine proteins in human milk but others point to cross-reactivity between human milk proteins and cow’s milk proteins. However, it seems that a small percentage of dietary proteins can resist digestion and become potentially allergenic. Moreover, some authors suspect the transfer of some of these dietary proteins from the maternal bloodstream to breast milk, but the mechanisms governing sensitization are still being studied. Theoretically, CMPA diagnosis is based on clinical observations, prick-test or patch-test results, and cow’s milk-specific IgE antibody concentration. A positive food challenge test usually confirms the diagnosis. No laboratory test is available to make a certain diagnosis, but the detection of eosinophil cationic protein (ECP) in the mother’s milk, for example, seems to be advantageous since it is linked to CMA. Excluding cow’s milk from the mother’s diet is the only cure when she still wants to breastfeed. Usually, cow’s milk proteins are reintroduced after 6 months of exclusion. Indeed, the prognosis for infants is very good: 80% acquire a tolerance before the age of 3 or 4 years. Mothers should not avoid dairy products during pregnancy and breastfeeding as preventive measures against allergy.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 19 - N° 3

P. 305-312 - mars 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Exploration d’une anémie microcytaire chez l’enfant
  • M. de Montalembert, J.-L. Bresson, C. Brouzes, F.-M. Ruemmele, H. Puy, C. Beaumont
| Article suivant Article suivant
  • Intoxication au monoxyde de carbone : aspect à l’imagerie en résonance magnétique
  • J. Mounach, Y. Sekkach, A. Satté, N. Elomri, Y. Ouahmane, H. Ouhabi, R. Abilkassem, A. Zerhouni

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.