Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Jeux de hasard et d’argent sur Internet : quels risques ? - 01/03/12

Doi : 10.1016/j.encep.2011.01.014 
C. Bonnaire
Équipe de psychopathologie des addictions, laboratoire de psychopathologie et processus de santé, université Paris Descartes, 71, avenue Édouard-Vaillant, 92100 Boulogne-Billancourt, France 

21, rue de Seine, 92100 Boulogne-Billancourt, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Depuis quelques années, les nouvelles technologies de l’information et de la communication n’ont cessé de se développer. Ainsi, la nature de certaines activités s’en est trouvée modifiée. Tel est le cas des jeux de hasard et d’argent qui sont passés des environnements de jeux au domicile du sujet. Ce changement dans les caractéristiques situationnelles des jeux de hasard et d’argent (une accessibilité à la maison, 24/24h) combiné à certaines caractéristiques structurelles (notamment l’accessibilité et la fréquence de l’évènement) inquiètent beaucoup de professionnels. Quelles sont et quelles vont être les conséquences de ces modifications ? Observera-t-on une augmentation du nombre de joueurs dépendants ? De plus, cet accès sans limites pose la question de la protection de certaines populations plus vulnérables (notamment les joueurs déjà dépendants et les adolescents) mais aussi de certaines pratiques peu scrupuleuses de la part des opérateurs de jeu. Par ailleurs, les études de prévalence et les recherches sur le profil des joueurs en ligne restent peu nombreuses et les conclusions vouées à évoluer car le réel impact de l’avènement des jeux de hasard et d’argent sur Internet ne pourra se faire qu’avec le temps et le recul. Les recherches les plus récentes distinguent le type de jeu en ligne auquel le sujet s’adonne de façon préférentielle mais elles tentent également de saisir la signification du choix du lieu du jeu : dans des environnements de jeu ou à la maison. Avec les jeux en ligne, il apparaît primordial de penser les stratégies de réductions des risques pour une pratique socialement responsable.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Actually, there are many different and varied new ways to take part in gambling activities such as gambling via the Internet, mobile phone and interactive television. Among these media, the rise in Internet gambling activity has been very rapid. Nevertheless, few empirical studies have been carried out on the psychosocial effects of Internet gambling. While there is no conclusive evidence that Internet gambling is more likely than other gambling media to cause problem gambling, there are a number of factors that make online activities like Internet gambling potentially seductive and/or addictive. Such factors include anonymity, convenience, escape, dissociation/immersion, accessibility, event frequency, interactivity, disinhibition, simulation, and asociability. It would also appear that virtual environments have the potential to provide short-term comfort, excitement and/or distraction.

Background

The introduction of the Internet to gambling activities changes some of the fundamental situational and structural characteristics. The major change is that gambling activities are bought into the home and workplace environment. Thus, Internet gambling can become an in-house or work activity. One of the major concerns relating to those changes and the increase in gambling opportunities is the potential rise in the number of problem and pathological gamblers. Addictions always result from an interaction and interplay between many factors but in the case of gambling, it could be argued that technology and technological advance can themselves be an important contributory factor as we saw in examining the salient factors in Internet gambling. It is difficult to determine the prevalence of online (problem or not) gamblers, as it is obviously a figure that changes and has changed relatively quickly over the past decade. Nevertheless, the rate of Internet gambling is increasing and some recent studies using self-selected samples suggest, for example, that the prevalence of problem gambling among student Internet gamblers is relatively high for students who gamble on the Internet in general.

Literature findings

Some recent studies have focused on the type of online games. For example, one specific form of online gambling online poker, is one of the fastest growing forms of online gambling. It appears that problem online poker players are more likely to swap genders when playing online, and play more frequently for longer periods of time. Thus, problem gamblers may be losing time but winning money. This result has a big implication for problem gambling criteria. Indeed, some data suggest that online poker may be producing a new type of problem gambler where the main negative consequence is loss of time (rather than loss of money).

Conclusion

All these findings underline the need for better Internet gambling legislation. Indeed, the potential for excessive gambling and the lack of safeguards for vulnerable populations (e.g. adolescents and problem gamblers) raise the need for developing social responsibility tools. Harm-minimisation strategies are fundamental to facilitate gambling in a responsible manner, that is, to promote gambling within a player’s means so they do not spent excessive time or money gambling, which cause the individual problems. Some research, but still few, examines the efficacy of responsible gambling strategies like pop-up messages.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Jeux de hasard et d’argent en ligne, Potentiel addictogène, Prévalence, Poker en ligne, Paris sportifs en ligne

Keywords : Internet gambling, Addictive potential, Prevalence, Online poker, Internet sports gambling


Plan


© 2011  L’Encéphale, Paris. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 38 - N° 1

P. 42-49 - février 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Peur d’une dysmorphophobie corporelle et psychose. Cas cliniques et discussion
  • N. Loréa, R. Van Wijnendaele
| Article suivant Article suivant
  • L’effet placebo : généralités et spécificités en psychiatrie (dépression et schizophrénie)
  • J. Corfmat, D. Januel, S. Braha, V. Moulier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.