Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Tumeurs épithéliales thymiques de régression spontanée

Spontaneous regression of epithelial thymic tumours

Doi : 10.1016/j.rmr.2011.08.010 

S. Michel a, A. de Sanctis a, A. Hentati a, S. Lenoir b, R. Caliandro a, D. Gossot a 

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 4
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La régression spontanée d’une tumeur épithéliale thymique a déjà été rapportée mais semble exceptionnelle. Son mécanisme est inconnu.

Observations

Nous rapportons deux cas de tumeur épithéliale thymique, soit prouvée histologiquement, soit fortement suspectée sur l’imagerie, qui ont régressé spontanément, partiellement chez un patient et totalement chez l’autre.

Discussion

La régression spontanée d’une tumeur épithéliale thymique est très rare, mais cette éventualité pourrait faire envisager une surveillance clinique et radiologique plutôt qu’une exérèse chez certains patients sélectionnés.

Summary

Introduction

Spontaneous regression of an epithelial thymic tumour has been reported but seems extremely rare. Its mechanism is unknown.

Case report

We report two cases of epithelial thymic tumour, either histologically proven or highly suspected on imaging, that regressed spontaneously (partially in one patient and totally in the other).

Conclusion

Spontaneous regression of an epithelial thymic tumour is very rare but this possibility could lead to clinical and radiological monitoring rather than surgery in selected patients.


Mots clés : Tumeur épithéliale thymique, Régression spontanée

Keywords : Epithelial thymic tumour, Spontaneous regression


Plan


© 2012  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 29 - N° 5

P. 727-730 - mai 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Infarctus pulmonaires excavés révélant une hypertension pulmonaire post-embolique
  • S. Morel, G. Mangiapan, L. Bassinet, B. Housset, J.-P. L’Huillier
| Article suivant Article suivant
  • Est-ce vraiment de l’asthme ?
  • M. Bruyneel, S. Alard

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité