Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Caractéristiques sociodémographiques et cliniques de patients souffrant de troubles bipolaires suivis en ambulatoire en France métropolitaine

Who are patients suffering from bipolar disorders in France? The TEMPPO survey: Patients’ sociodemographic and clinical characteristics data

Doi : 10.1016/j.encep.2012.04.007 

W. de Carvalho a  , P. Nuss b, P. Blin c, R. Arnaud d, A. Filipovics d, J.-Y. Loze e, A. Dillenschneider d

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 13
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le présent article décrit les résultats de l’étude TraitEment Médicamenteux et histoire de la maladie des Patients souffrant de troubles biPOlaires (TEMPPO) dont l’objectif était de décrire les caractéristiques cliniques et sociodémographiques d’un échantillon de patients adultes ambulatoires souffrant de troubles bipolaires de type I ou II en France métropolitaine. Il s’agit d’une étude observationnelle, transversale, multicentrique, effectuée en 2009, mise en place auprès de psychiatres exerçant en secteur public ou privé. Les données exploitables sont issues du recueil effectué par 135 psychiatres ayant inclus 619 patients bipolaires (197 vus en secteur public et 422 en secteur privé). L’extrapolation des données de cette étude à la population française fait état d’une prévalence de 0,43 % de patients bipolaires suivis par un psychiatre. Les données de l’étude montrent une prédominance dans l’échantillon examiné de troubles bipolaires de type I (58 % des patients). Les résultats de l’étude confirment le fait que les patients présentant un trouble bipolaire et suivis en ambulatoire ont des caractéristiques cliniques de sévérité comme l’atteste la valeur moyenne (4,4) de la clinical global impression (CGI)-gravité et la valeur moyenne de la évaluation globale du fonctionnement (GAF) à 59. Cette sévérité est plus évidente pour les patients en périodes d’épisodes dépressifs en comparaison de ceux présentant un épisode maniaque (CGI à 6 vs 4) ou hypomaniaques (CGI à 6 vs 3). L’étude a pu aussi mettre en évidence une forte proportion de cycles rapides (11 %), de fréquentes comorbidités psychiatriques (45 % des patients), une obésité (16 % des patients), des troubles de la libido ainsi que la présence de symptômes psychotiques. Les patients en phase maniaque étaient ceux présentant les indices de sévérité les plus élevés et les scores de fonctionnement les plus faibles. Plus de la moitié des patients (57 %) avait des antécédents familiaux de troubles psychiatriques. Cette étude a permis de mieux caractériser les patients bipolaires suivis par des psychiatres en France. Elle a souligné l’impact négatif de la maladie sur la vie sociale et professionnelle des patients en insistant sur la nécessité d’une prise en charge spécifique en complément du traitement symptomatique.

Summary

Aim

One of the aims of the TEMPPO study was to describe the sociodemographic and clinical characteristics of a cohort of adult outpatients with type I or type II bipolar disorders (as defined by DSM-IV criteria) in France.

Methods

TEMPPO is a multicenter, cross-sectional, non-interventional study conducted in France between November 2008 and May 2009, with a random sample of academic and private practice psychiatrists. Each psychiatrist who agreed to participate in the study had to: complete a register with data on all consecutive patients (up to 20 patients) consulting during a 2-month period and fulfilling inclusion criteria; include in the study the first five patients of the register with an on-going consultation for at least 6 months; for each of which a detailed questionnaire had been assessed, notably their sociodemographic and bipolar clinical characteristics. Adult outpatients diagnosed with bipolar disorders (BD) were enrolled if fulfilling the following inclusion criteria: man or woman, aged 18 and above, diagnosed bipolar type I or II according to DSM-IV criteria, treated (whatever the treatment strategy) or not, and followed-up for at least 6 months by the participating psychiatrist.

Results

One hundred and thirty-five psychiatrists included 619 patients with bipolar disorder (197 and 422 followed-up in public and private practice respectively). The estimated prevalence of patients with bipolar disorders consulting psychiatrists was 0.43%. Type I bipolar disorder was the most frequent condition (58% of the patients). As a whole, bipolar disorder was associated with severe handicap (mean global disease Clinical Global Impression [CGI]-Severity score of 4.4 and mean GAF [Global Assessment of Functioning] score of 59), with more depressive episodes than manic episodes (6 vs. 4) or hypomania (6 vs. 3), a high proportion of rapid cycles (11%), psychiatric comorbidities (45% of patients), obesity (16% of patients), libido dysfunction and associated psychotic symptoms. Current manic phase was associated with more pronounced illness severity and lowest functioning. More than half of the patients (57%) had a family history of psychiatric disorders.

Conclusion

This study could shed some light for a better understanding of demographics and clinical patterns of patients with bipolar disorders consulting psychiatrists in France. The results emphasize the severity of bipolar disorders with mainly depressive episodes, a high proportion of rapid-cycling, comorbidities and associated psychotic symptoms; these characteristics being more marked in patients suffering from BD I. Furthermore, this study confirms the strong negative impact on social and professional life of French bipolar patients, requiring specific management in addition to the symptomatic treatment.


Mots clés : Trouble bipolaire, Données sociodémographiques, Données cliniques, Étude observationnelle, Étude naturalistique

Keywords : Bipolar disorders, Clinical and sociodemographic survey, Patients’ characteristics clinical data, Naturalistic study


Plan


© 2012  L’Encéphale, Paris. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 38 - N° 3

P. 211-223 - juin 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Patients souffrant de troubles psychiatriques sévères suivis par une équipe mobile : impact sur leurs familles
  • P. Huguelet, V. Koellner, S. Boulguy, K. Nagalingum, S. Amani, L. Borras, N. Perroud
| Article suivant Article suivant
  • La discrimination vécue par les personnes ayant reçu un diagnostic de troubles schizophréniques. Premiers résultats français de l’étude INDIGO
  • N. Daumerie, S. Vasseur Bacle, J.-Y. Giordana, C. Bourdais Mannone, A. Caria, J.-L. Roelandt

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité