Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement endovasculaire des fistules artérielles coronaires de l’enfant et de l’adulte : à propos de 25 cas - 15/02/08

Doi : AMCV-05-2007-100-5-0003-9683-101019-200704209 

P. Brenot,

J.-Y. Riou,

J. Losay,

J. Petit,

V. Lambert,

C.-Y. Angel

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Nous rapportons notre expérience du traitement endovasculaire des fistules coronaires chez 25 patients, âgés de 2 à 77 ans (médiane 29) ayant eu 30 cathétérismes interventionnels.

L’origine des fistules est variable (coronaire gauche 14 fois, droite 6 fois, bilatérales 5 fois) ainsi que le drainage : oreillette droite (5), ventricule droit (8), artère pulmonaire (7), artères bronchiques (5). Divers matériaux ont été utilisés : ballonnets largables 9 fois, coils 17 fois, micro-particules 5 fois, occluder d’Amplatz et « plug » 2 fois. Le résultat, défini par l’occlusion ou la sub-occlusion du pédicule concerné, est un succès dans 92 % des cas. L’occlusion totale ou subtotale de la fistule est obtenue chez 22 patients (88 %) ; 2 patients gardent une fistule résiduelle liée à l’existence d’un pédicule non embolisé ; chez un patient, il n’a pas été possible d’emboliser la fistule malgré 2 procédures. Une seule complication grave est survenue (fibrillation ventriculaire lors du cathétérisme), sans séquelle. Le suivi s’étend de 6 à 176 mois ; 4 patients sont décédés de cause indépendante, 3 sont perdus de vue ; une fistule coronaro-pulmonaire s’est reperméabilisée, aucune évidence de récidive n’est survenue chez les autres patients.

En conclusion, l’embolisation est actuellement le traitement de choix des fistules coronaires à condition d’être réalisée par des équipes entraînées à l’utilisation des différents matériaux. Le choix du matériel d’embolisation doit être adapté aux conditions anatomiques, condition du succès et de l’absence de complication.

Abstract

Endovascular treatment of coronary arterial fistulae in children and adults.

The authors report their experience of endovascular treatment of coronary fistulae in 25 patients aged 2 to 77 years (median 29 years) who underwent 30 interventional catheterisation procedures.

The origin of the fistulae was variable: left coronary (14 cases), right coronary (6 cases) and bilateral (5 cases) as were the sites of drainage: right atrium (5 cases), right ventricle (8 cases) pulmonary artery (7 cases) and bronchial artery (5 cases). Different materials were used: releasable balloons (9 cases), coils (17 cases), microparticles (5 cases) and Amplatzer occluder and plug (2 cases). The result, judged by occlusion or sub-occlusion of the given pedicle, was a success in 92% of cases. Total or sub-total occlusion of the fistula was obtained in 22 patients (88%); 2 patients had residual fistulae due to non-embolisation of the pedicle; in one patient, it was not possible to embolise the pedicle despite two attempts. A single serious complication, ventricular fibrillation during the catheterisation, was observed but without a sequel. Follow-up ranged from 6 to 176 months; 4 patients died of other causes, 3 were lost to follow-up; one coronaro-pulmonary fistula recurred but no other recurrence was observed in the other patients.

The authors conclude that embolisation is the treatment of choice for coronary fistulae providing the cases are managed by teams trained in the use of different materials. The choice of material of embolisation should be adapted to the anatomical conditions which determine the success rate and the absence of complications.


Mots clés : Fistule coronarocardiaque , cathétérisme interventionnel , cardiopathie congénitale , embolisation


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 100 - N° 5

P. 373-379 - mai 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Dysrégulation apoptotique des cellules endothéliales et prolifération intimale dans l’hypertension artérielle pulmonaire des cardiopathies congénitales
  • M. Lévy, O. Raisky, P.-R. Vouhé, D.-S. Celermajer, D. Bonnet, D. Israël-Biet
| Article suivant Article suivant
  • Expérience monocentrique de la fermeture par cathétérisme interventionnel des communications interventriculaires
  • F. Paoli, A. Dragulescu, P. Amedro, C. Ovaert, B. Mas, O. Ghez, D. Metras, B. Kreitmann, A. Fraisse

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.