Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Expérience monocentrique de la fermeture par cathétérisme interventionnel des communications interventriculaires - 15/02/08

Doi : AMCV-05-2007-100-5-0003-9683-101019-200704210 

F. Paoli [1],

A. Dragulescu [1],

P. Amedro [2],

C. Ovaert [1],

B. Mas [4],

O. Ghez [4],

D. Metras [4],

B. Kreitmann [4],

A. Fraisse [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction.Les études sur la fermeture des communications interventriculaires par cathétérisme en confirment la faisabilité sans décrire clairement les indications et les difficultés rencontrées.

Patients et résultats.Entre 2001 et fin 2006, 22 patients ont eu 26 fermetures de communications interventriculaires (15 musculaires et 7 membraneuses) à l‘âge et au poids médian de 2,1 ans et de 12,5 kg, respectivement. La voie perventriculaire a été utilisée chez 2 patients.

Dix-huit patients (82 %) ont eu avec succès l’implantation de 21 prothèses. La fermeture était en association à la chirurgie chez 9 patients (41 %), comme substitut à celle-ci chez les 13 autres (59 %). La durée médiane était plus longue pour les communications interventriculaires musculaires (215 min (175-510) versus 170 min (120-225), p = 0,04). Il y a eu 5 complications majeures sur 26 cathétérismes (19 %) dont un décès par trouble de la conduction chez un patient atteint d’une transposition des gros vaisseaux après l’implantation de 2 prothèses. Toutes les autres cardiopathies associées ont été corrigées. Une embolisation de prothèse est survenue 1,5 mois après l’implantation, récupérée par cathétérisme. Ultérieurement, 2 patients sont décédés de causes sans rapport avec le cathétérisme. A l’issue d’un suivi médian de 1,1 ans, les 17 patients restants sont asymptomatiques. Un enfant avec prothèse périmembraneuse a un bloc auriculoventriculaire paroxystique.

Conclusion.Ce cathétérisme s’accompagne d’une morbimortalité significative tout en étant indispensable au traitement curatif de certaines cardiopathies et à la fermeture des communications interventriculaires difficilement accessibles chirurgicalement. Le risque de bloc auriculoventriculaire doit être précisément évalué pour les communications interventriculaires membraneuses.

Abstract

A monocenter experience of ventricular septal defects treated by catherization.

Introduction. Studies on ventricular septal defects closure by catheterization confirm its feasibility without reporting clearly the indications and difficulties encountered.

Patients and results. From 2001 to end-2006, 22 patients benefited from 26 ventricular septal defects closure (15 muscular and 7 membranous) at a median age and weight of 2.1 years and 12.5 kg, respectively. A perventricular catheterization was performed in 2 cases. Eighteen patients (82%) benefited from 21 prostheses with success. The closure was associated to surgery in 9 cases (41%) whereas it substituted surgery in the other 13 cases (59%). The median duration of the procedure was significantly longer in case of muscular ventricular septal defects (215 min (175-510) vs. 170 min (120-225), p=0.04). Major complications are reported in 5 cases out of 26 catheterization (19%), including one death related to conduction block, occurring after the implantation of two prostheses in a patient with aortopulmonary transposition. All other associated cardiac diseases have been corrected. A prosthetic emboli occurred in one case, 1.5 months after implantation. It had been retrieved by catheterization. Two patients died afterwards from non-procedure-related causes. After a median follow-up of 1.1 years, the 17 other patients remained asymptomatic. One child with a perimembranous prosthesis presents a paroxystic atrio-ventricular block.

Conclusion. Even though indispensable for the curative treatment of several congenital cardiac diseases including non-operable ventricular septal defects, this procedure is related to a substantial rate of mortality and morbidity. The risk of atrio-ventricular block must be adequately considered in case of membranous ventricular septal defects.


Mots clés : CIV , cathétérisme interventionnel , cardiopathie congénitale


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 100 - N° 5

P. 380-385 - mai 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traitement endovasculaire des fistules artérielles coronaires de l’enfant et de l’adulte : à propos de 25 cas
  • P. Brenot, J.-Y. Riou, J. Losay, J. Petit, V. Lambert, C.-Y. Angel
| Article suivant Article suivant
  • Utilisation d’un système de cerclage gastrique comme cerclage réglable de l’artère pulmonaire : une étude chez l’animal
  • D. Marini, E. Pineau, P.-L. Avenet, A. Mollet, S. Abadir, D. Bonnet, D. Sidi, G. Agnoletti, Y. Boudjemline

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.