Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Tractions et suspensions (membre inférieur, membre supérieur, rachis) - 06/09/12

[44-010]  - Doi : 10.1016/S0246-0467(12)46222-5 
J.-C. Bel  : Chirurgien des hôpitaux
Service de chirurgie orthopédique et traumatologique (service du Pr J.-P. Carret), Pavillon T, Hôpital Édouard Herriot, 5, place d'Arsonval, 69003 Lyon, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 12
Iconographies 14
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

La traction réduit et maintient les fractures et les luxations par le taxis ostéoligamentaire. La traction des membres peut être placée lors de la prise en charge initiale du patient, en urgence. Elle peut être temporaire : elle participe à l'analgésie par la réduction et la stabilisation relative de la fracture, lève les compressions, prévient les complications locales et générales, fait partie du damage control. Elle peut être maintenue jusqu'à consolidation pour des fractures du cotyle et des fractures de jambe, utilisée en complément d'un traitement chirurgical ou sous forme de traction-mobilisation pour les fractures des plateaux tibiaux. La traction peut être collée sur la peau quand elle est provisoire et de faible intensité. Généralement elle est réalisée par broche trans-osseuse mise en place chirurgicalement sur des critères anatomiques. Sur cette broche est fixé un étrier relié à un poids de traction. La broche peut être transfémorale, transcondylienne, transtibiale ou transcalcanéenne au membre inférieur, et transolécranienne au membre supérieur. La force nécessaire pour contrecarrer celle des muscles autour de la fracture afin d'obtenir et de maintenir une réduction est d'intensité de 5-10 % du poids corporel. Une suspension du membre peut s'associer. La traction du rachis cervical par un étrier ou un halo crânien peut être placée lors de la prise en charge initiale du patient, en urgence pour les fractures et les luxations rachidiennes. La traction peut réduire et maintenir provisoirement ces lésions, ou définitivement jusqu'à consolidation. Toute traction et son installation sont à surveiller régulièrement pour vérifier leur efficacité et l'absence de complications.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Broches, Étrier, Fracture, Halo, Rachis, Traction


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Arthroscopie chez l'enfant
  • F. Accadbled, C. Thévenin Lemoine
| Article suivant Article suivant
  • Biomatériaux en chirurgie orthopédique
  • E. Marchetti, O. May, J. Girard, H.-F. Hildebrand, H. Migaud, G. Pasquier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.