Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Repérer, orienter, conseiller les adolescents consommateurs de substances psycho-actives (ROC-ADO). Étude prospective randomisée contrôlée auprès de 2120 adolescents - 07/09/12

Screening, referring and counseling of adolescents for substance abuse. A randomized controlled study on 2120 students

Doi : 10.1016/j.lpm.2011.10.032 
Dorothée Lécallier 1, , Fatima Hadj-Slimane 1, Michel Landry 2, Patricia Bristol-Gauzy 3, Christine Cordoliani 4, Marie Grélois 5, Catherine Delva 6, Philippe Michaud 1
1 IPPSA, 92110 Clichy, France 
2 Institut universitaire sur les dépendances, centre Dollard-Cormier, RISQ, Montréal (Québec) H2M 2E8, Canada 
3 Ministère de l’Éducation nationale, 75357 Paris SP 07, France 
4 Académie de Versailles, 78017 Versailles cedex, France 
5 Psychologie clinique, 75000 Paris, France 
6 Sylia-stat, 92340 Bourg-la-Reine, France 

Dorothée Lécallier, IPPSA, 32, rue Fernand-Pelloutier, 92110 Clichy, France.

Summary

Objectives

The DEP-ADO assessment questionnaire defines three alcohol- and drug-related risk levels: low (green light), intermediate (yellow light) and high risk (red light). Our study sought to evaluate whether a DEP-ADO systematic screening by school nurses and physicians improves referring to specialized addiction consultations.

Method

Randomized controlled study with allocation of subjects by matched pairs of school classes: 1045 adolescents received a group information; 1075 adolescents were met individually and filled in the questionnaire; then either they received a risk reduction oriented intervention (yellow light) or were referred to an addiction outpatient clinic (red light).

Results

In the DEP-ADO group, 27 yellow lights (2.8%) and 15 red lights (1.6%) were identified. One adolescent of the DEP-ADO group actually went to the addiction consultation during the 3 months following the intervention (NS). Twenty youths consulted at least a second time the school nurse or physician, among whom 18 belonging to the intervention group and two to the control group (p=0.0003).

Conclusion

A systematic screening with the DEP-ADO questionnaire did not increase the reference rate to the addiction consultation. The links between age, smoking and risk level suggest screening strategies restraining, for the younger, proposal of the DEP-ADO to the pupils smoking tobacco. ROC-ADO study demonstrates the need to empower the relations between school health providers and addiction consultations.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

Le questionnaire DEP-ADO évalue les risques liés aux substances psycho-actives (SPA) chez les adolescents, en distinguant trois niveaux, faible (feu vert), intermédiaire (feu jaune) et élevé (feu rouge). Nous avons évalué si un repérage systématique par la DEP-ADO réalisé par les infirmières et médecins scolaires (IS et MS) favorise la consultation des feux rouges auprès des consultations spécialisées.

Méthodes

Étude contrôlée avec randomisation par classes appariées, réalisée de 2006 à 2008 en Île-de-France (dans huit bassins d’éducation de l’Académie de Versailles). Les interventions comparées étaient : une information collective avec offre de rencontre avec le médecin ou l’infirmière (groupe témoin), ou (groupe intervention) une convocation pour évaluation par la DEP-ADO suivi si besoin d’une intervention brève motivationnelle orientée vers la réduction du risque (feu jaune) ou l’orientation vers la consultation (rouge). L’évaluation a porté sur le nombre de rencontres ultérieures suscitées dans les deux groupes.

Résultats

Au total, 2120 jeunes ont été inclus, 1045 dans le groupe témoin et 1075 dans le groupe intervention. Dans celui-ci, on a repéré 27 feux jaunes (2,8 %) et 15 feux rouges (1,6 %). Un seul jeune (du groupe DEP-ADO) s’est présenté à la consultation spécialisée dans les trois mois qui ont suivi les interventions (NS). Vingt jeunes ont consulté au moins une seconde fois les intervenants en santé scolaire, 18 du groupe DEP-ADO et deux du groupe témoin (p=0,0003).

Conclusion

Le repérage systématique par la DEP-ADO n’a pas augmenté la fréquentation de consultations spécialisées. Les liens entre âge, consommation de tabac et niveaux de risque suggèrent des stratégies de repérage réservant, au collège, la passation de la DEP-ADO aux fumeurs. Cette étude a montré la nécessité d’améliorer le lien entre établissements scolaires et les consultations spécialisées.

Ce qui était connu

La prévention secondaire vise à repérer les jeunes ayant un usage à risque de substances psycho-actives (SPA) ou à l’origine de dommages.
L’utilisation de questionnaires validés et les interventions brèves (IB) motivationnelles ont montré leur efficacité auprès de cette population.
Les infirmières (IS) et MS sont des intervenants de première ligne légitimes pour réaliser cette démarche.

Ce qu’apporte l’article

Le lien entre repérage en soins primaires et consultations spécialisées reste difficile à créer.
L’adoption par les personnels de santé scolaire des outils de repérage et d’intervention augmente la demande de dialogue chez les adolescents et le facilite.
Un repérage ciblé chez les fumeurs optimiserait la démarche de prévention au collège.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2012  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 9P1

P. e411-e419 - septembre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Hépatites aiguës : n’oublions pas les primo-infections par le virus d’Epstein-Barr !
  • Xavier Causse, Laurent Hocqueloux
| Article suivant Article suivant
  • Comparaison de l’estime de soi de femmes alcoolo-dépendantes et de femmes devenues abstinentes, par rapport à un groupe témoin
  • Angélique Guillon, Charlyne Chauveau-Clerc, Robert Courtois, Yannick Bacq, Damien Maugé, Nicolas Ballon, Philippe Gaillard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.