Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intérêt du dosage des anticorps anti-TPO pour le dépistage d'une dysthyroïdie chez des patients diabétiques de type 1

Doi : AE-12-2000-61-6-0003-4266-101019-ART3 

D. Maugendre [1],

I. Guilhem [1],

C. Karacatsanis [1],

J.-Y. Poirier [1],

A.-M. Leguerrier [1],

Y. Lorcy [1],

C. Derrien [1],

E. Sonnet [1],

C. Massart [2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Anti-TPO antibodies and screening of thyroid dysfunction in type 1 diabetic patients

The diagnosis of thyroid dysfunction is often late in type 1 diabetic population. So, the aims of this study were 1) to evaluate the prevalences of thyroperoxydase (TPO) and thyroglobulin (Tg) autoantibodies detected by highly sensitive radioimmunological method in a cohort of 258 adult type 1 diabetic patients without evidence of clinical thyroid disease ; 2) to determine whether or not measurement of TPO and/or Tg antibodies can identify subjects at risk of clinical or infraclinical thyroid dysfunction by measuring TSH in the entire group.

TPO antibodies were found in 45 of the 258 diabetic patients (17 %). The prevalence of TPO antibodies was not influenced by the following factors : gender, duration of disease, age at screening and at diabetes diagnosis, positivity of familial history. Tg antibodies were found in 19 patients (7 %), including 13 cases with TPO antibodies. All patients without TPO antibody (n = 213), including Tg-positive patients displayed TSH values in normal range. Among the 45 TPO-positive patients, 11 patients dysplayed infraclinical thyroid dysfunction.

At the end of the 5-year follow-up, only 2/45 patients became anti-TPO negative. Thirteen of the 45 patients developed subclinical or clinical thyroid diseases (4 Graves'disease and 9 thyroiditis with hypothyroidism). By contrast, none of 45 TPO negative patients, sex and age matched with the TPO-positive patients, developed during follow-up anti-TPO positivity and/or infraclinical thyroid dysfunction.

In conclusion, the determination of TPO antibodies by a highly sensitive method allows identifying diabetic patients with thyroid autoimmunity and at risk of subsequent impaired thyroid function, whatever age at diagnosis and diabetes duration. By contrast, anti-Tg determination did not give further information about subsequent thyroid dysfunction. In TPO antibody positive patients repeated thyroid clinical examination and TSH determination could be recommanded to detect infraclinical thyroid dysfunction.

Abstract

Intérêt du dosage des anticorps anti-TPO pour le dépistage d'une dysthyroïdie chez des patients diabétiques de type 1

Le diagnostic d'une dysthyroïdie chez un patient diabétique de type 1 est souvent tardif. Nous rapportons ici notre travail concernant le dosage des anticorps anti- thyroperoxydase (TPO) et anti-thyroglobuline (Tg) par méthode radio-immunologique dans une population de 258 patients adultes diabétiques de type 1 sans maladie auto-immune thyroïdienne connue. Nous avons essayé de définir la valeur potentielle de ces anticorps pour dépister, parmi ces sujets, ceux qui ont un risque de développer une dysthyroïdie clinique ou infra-clinique.

Les anticorps anti-TPO étaient présents chez 45 des 258 diabétiques testés (17 %). La fréquence de ces anticorps ne variait significativement avec aucun des facteurs analysés (sexe, âge au moment du dépistage et au diagnostic du diabète, durée du diabète, présence d'antécédents familiaux). Les anticorps anti-Tg étaient présents chez 19 patients (7 %), dont 13 étaient également porteurs d'anticorps anti-TPO. La TSH était normale chez tous les patients anticorps anti-TPO négatifs (n = 213) dont les 6 qui étaient anticorps anti-Tg positifs. Par contre, 5 des 45 patients anticorps anti-TPO positifs présentaient une dysthyroïdie infra-clinique.

Les patients ont été suivis pendant 5 ans. Pendant cette période, seuls 2 des 45 patients ont négativé leurs anticorps anti-TPO. Le diagnostic de maladies thyroïdiennes subcliniques ou cliniques a été confirmé ou porté chez 13 patients porteurs d'anticorps anti-TPO (4 maladies de Basedow, 9 thyroïdites avec hypothyroïdie). Par contre, parmi les 45 patients anticorps anti-TPO négatifs et appariés en sexe et âge avec les sujets positifs lors du premier dosage, aucun n'a présenté de positivité des anti-TPO lors du suivi et n'a développé d'atteinte thyroïdienne infra-clinique.

Ainsi, la recherche des anticorps anti-TPO par une méthode sensible permet d'identifier les patients diabétiques de type 1 porteurs d'une auto-immunité thyroïdienne et à haut risque de développer une maladie thyroïdienne, et ce quels que soient l'âge au diagnostic et la durée du diabète. La détermination conjointe des anticorps anti-Tg ne semble pas apporter d'information complémentaire vis-à-vis du risque de dysthyroïdie. Notre travail suggère aussi que, en l'absence d'éléments d'orientation clinique, une mesure régulièrement répétée de la TSH pourrait être recommandée chez les seuls patients diabétiques de type 1 porteurs d'anticorps anti-TPO.


Mots clés : Anticorps anti-TPO. , diabète type 1. , dysthyroïdie.

Keywords: Anti-TPO antibodies. , type 1 diabetes mellitus. , thyroid dysfunction.


Plan



© 2000 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 61 - N° 6

P. 524 - décembre 2000 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les effets non-transcriptionnels des oestrogènes refont surface
  • J.-F. Rouayrenc, F. Vignon, J. Bringer, P. Pujol
| Article suivant Article suivant
  • Maladie de Wegener et diabète insipide central
  • S. Berthier, H. Gil, J.F. Bonneville, N. Magy, B. de Wazieres, H. Mallet, J.L. Dupond

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité