Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Caractéristiques et traitements des accès douloureux paroxystiques (ADPc) chez les patients cancéreux : résultats de l’enquête ADEPI - 21/09/12

Characteristics and management of breakthrough cancer pain (BTcP) in patients with severe cancer pain: ADEPI a prospective national multicenter survey

Doi : 10.1016/j.douler.2012.07.002 
Philippe Poulain a, , Marilène Filbet b, Didier Ammar c, Jean-François Morere d, Ivan Krakowski e, Claire Delorme f, Alain Serrie g
a Unité de soins palliatifs, polyclinique de l’Ormeau, 12 bis, chemin de l’Ormeau, 65000 Tarbes, France 
b Centre hospitalier de Lyon-Sud, 165, chemin du Grand-Revoyet, 69310 Pierre Bénite, France 
c Institut Paoli-Calmette, 232, boulevard de Sainte-Marguerite, 13009 Marseille, France 
d Centre hospitalier universitaire Avicenne, 125, rue de Stalingrad, 93009 Bobigny, France 
e Centre Alexis-Vautrin, avenue de Bourgogne, 54511 Vandœuvre-les-Nancy, France 
f Centre hospitalier de Bayeux, 13, rue de Nesmond, 14401 Bayeux, France 
g Centre hospitalier universitaire Lariboisière, 2, rue Ambroise-Paré, 75475 Paris cedex 10, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les accès douloureux paroxystiques (ADPc) sont fréquents chez les patients souffrant de douleurs d’origine cancéreuse et leur prise en charge reste encore insuffisante et hétérogène. L’objectif de l’enquête ADEPI était d’évaluer leur prévalence et leurs caractéristiques, dix ans après la première enquête nationale de Di Palma et al. (2005) [2], 46 centres prenant en charge des patients cancéreux douloureux ont renseigné sur une semaine un registre de 512 patients au cours d’une consultation individuelle (population registre). Parmi eux, 11 centres ont donné des auto-questionnaires à leurs patients afin qu’ils puissent évaluer les caractéristiques de leurs ADPc. Trente-cinq patients ont ainsi évalué 473 épisodes d’ADPc (population cas patients). L’analyse de la population registre a confirmé l’incidence élevée des ADPc chez les patients cancéreux : 85,3 % des patients ont présenté des ADPc sur une période de sept jours ; 44,4 % des patients présentaient deux à quatre ADPc par jour et 23,3 % en présentaient plus de quatre par jour. La durée de la douleur était inférieure à 15minutes (24,3 %), de 15 à 30minutes (40,5 %) et supérieure à 30minutes (35,1 %). Seuls 25,4 % d’entre eux étaient traités par du fentanyl. L’analyse des cas patients a confirmé cette tendance : 39,5 % des patients traitaient leurs ADPc avec du fentanyl transmuqueux, 30,3 % avec de la morphine et 28,9 % avec de l’oxycodone. Un soulagement suffisant de la douleur était rapporté dans 54,8 % des cas. L’enquête a également mis en évidence la grande variabilité intra-individuelle des ADPc : 40 % des patients présentaient une différence d’intensité douloureuse d’un ADPc à l’autre de 2,94±1,84cm sur l’EVA. Cette variabilité explique la difficulté de prise en charge des ADPc et requiert une individualisation du traitement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Breakthrough cancer pain (BTcP) is frequent in cancer patients (75%) and is still under-recognized and under-treated. This survey was aimed to evaluate BTcP prevalence and treatment 10 years after the initial survey published by Di Palma et al. (2005) [2]. This prospective, national, multicenter survey was conducted from March to September 2010 in 46 centers treating painful cancer patients: oncology, palliative care and pain centers, public or private. Practitioners evaluated during 1 week all patients with severe cancer pain requiring opioids, using patient and observer-rated measures. 512 patients, aged 62.1±13.3 (mean±SD) were evaluated. Patients were male (52.1%), hospitalized (48.2%), in daycare (18.1%) or ambulatory (33.7%). Cancer was metastatic for 83.4% of patients. Around the clock medication was mainly morphine (26.2%), fentanyl (38.7%) oxycodone (33%), and pain was adequately controlled for 64.3% of patients. Over a period of 7 days, BTcP were observed in 85.3% of patients; 44.4% presented two to four BTcP per day and 23.3% more than four BTcP per day. Pain duration was less than 15minutes (24.3%), from 15 to 30minutes (40.5%), and more than 30minutes (35.1%). Mean (SD) intensity of BTcP episodes was 7.1±1.7 (VAS). Only 25.4% of patients treated BTcP with transmucosal fentanyl (morphine 30.3%, oxycodone 28,9%). Adequate and quick pain relief was achieved within 15minutes for 60.9%; 58.9% of patients reported important impairment in daily life. In addition, the survey showed the intra-individual variability of BTcP within patients: the mean amplitude of intensity variation intra-patient was more than 2.94±1.84cm for 40% of them. Despite the large incidence of BTcP and its negative impact on quality of life, the management of BTcP remains inadequate. The intra-individual variability of BTcP within patients requires treatment individualization.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Douleur, Cancer, ADPc, Épidémiologie, Traitement, Recommandations

Keywords : Pain, Cancer, BTcP, Epidemiology, Treatments, Guidelines


Plan


© 2012  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 4

P. 163-168 - septembre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Ours Rédaction
| Article suivant Article suivant
  • Approche anthropologique de la douleur chronique
  • Laurent Denizeau

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.