Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

“Lungs” in Placoderms, a persistent palaeobiological myth related to environmental preconceived interpretations - 16/10/12

Le « poumon » des placodermes, un mythe persistant en paléobiologie lié à des préconceptions environnementales

Doi : 10.1016/j.crpv.2011.03.008 
Daniel Goujet
UMR 7207, CNRS/MNHN, Muséum national d’histoire naturelle, département histoire de la Terre, centre de recherche sur la paléobiodiversité et les paléoenvironnements, 8, rue Buffon, CP 38, 75005 Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 6
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

The presence of an aerial breathing organ in Placoderms is noticed in many textbooks on the history of breathing in Vertebrates. The origin of this interpretation is from a paper published in 1941 dealing with the interpretation of the differential sedimentary infilling of the armour of the antiarch Bothriolepis canadensis from the Late Devonian Escuminac formation of Canada. A revision of this material shows that if some sedimentary structures could be interpreted as traces of some digestive organs, none could be interpreted as putative lungs. The original proposal was based mainly on a presupposed mode of life of Bothriolepis in a freshwater environment of an alluvial plain. Recent studies of the Escuminac Formation environment conclude that it represents a marginal marine environment. Moreover, Bothriolepis has a worldwide distribution, notably in strictly marine environment. Thus, the presence of lungs in Bothriolepis remains highly questionable: it cannot be supported by anatomical, phylogenetic, nor biological arguments.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

La présence d’un organe respiratoire aérien chez les Placodermes est mentionnée dans nombre d’ouvrages généraux sur l’histoire de la respiration chez les vertébrés. La source de cette question se trouve dans un article de 1941, consacré à l’interprétation du remplissage sédimentaire de la carapace de l’antiarche Bothriolepis canadensis de la formation d’Escuminac. La révision de ce matériel montre que, s’il est possible d’interpréter certains remplissages comme une substitution possible des organes viscéraux digestifs, rien n’indique la présence d’organes pouvant représenter des poumons. L’interprétation proposée à l’époque reposait principalement sur un mode de vie présupposé de l’animal dans un environnement d’eau douce de plaine alluviale. Des études récentes de l’environnement de la formation d’Escuminac concluent à un milieu marin côtier. De plus, le genre Bothriolepis a une distribution mondiale, notamment dans de nombreux environnements marins francs. Morphologiquement non vérifiable, la présence de poumons chez Bothriolepis n’est soutenable, ni phylogénétiquement, ni biologiquement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Bothriolepis, Taphonomy, Paleoanatomy, Lungs, Placodermi, Devonian

Mots clés : Bothriolepis, Taphonomie, Paléoanatomie, Poumons, Placodermi, Dévonien


Plan


© 2011  Académie des sciences. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 10 - N° 5-6

P. 323-329 - juillet 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • A preliminary list of publications by Armand de Ricqlès
  • Michel Laurin
| Article suivant Article suivant
  • La biodiversité : au pays des aveugles le borgne est roi
  • Guillaume Lecointre

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.