Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Pneumonies bactériennes chez les personnes infectées par le VIH (hors mycobactéries)

Bacterial pneumonia in HIV-infected patients (excluding mycobacterial infection)

Doi : 10.1016/j.rmr.2012.06.003 

C. Godet a  , G. Beraud a, J. Cadranel b

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 9
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les pathologies respiratoires infectieuses restent la complication la plus fréquente des patients infectés par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) quelle que soit l’importance de l’immunodépression. Bien que la thérapie antirétrovirale ait montré un effet protecteur, le risque de pneumonie bactérienne reste néanmoins élevé (y compris avec des CD4>500/mm3). Les germes les plus fréquemment isolés sont Streptococcus pneumoniae et Haemophilus influenzae. La présentation clinique et radiologique des infections respiratoires basses chez les patients VIH est variée. La présentation clinique est d’autant plus sévère et la présentation radiologique est d’autant plus atypique que l’immunodépression est profonde. L’antibiothérapie de première intention repose sur une céphalosporine de troisième génération injectable (ceftriaxone ou céfotaxime) ou l’association amoxicilline-acide clavulanique. La vaccination antipneumococcique (de même que la vaccination antigrippale) est fortement recommandée. Bien que rares, Nocardia spp. et Rhodococcus equi semblent plus fréquents chez les patients au stade syndrome de l’immunodéficience acquise (SIDA).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Respiratory infections are the most common complications in HIV patients, regardless of the degree of immunosuppression. Even though antiretroviral therapy has a protective effect on the risk of bacterial pneumonia, this still remains high (including those with CD4>500/mm3). The most frequently isolated bacteria are Streptococcus pneumoniae and Haemophilus influenzae. The clinical and radiological presentations of lower respiratory tract infections in HIV patients are quite variable. The clinical presentation is more severe and the radiological presentation is more atypical if the immunosuppression is severe. The first-line antibiotic therapy is an injectable third-generation cephalosporin (ceftriaxone or cefotaxime) or co-amoxiclav. Pneumococcal vaccination (as well as influenza vaccine) is recommended. Although rare, Nocardia spp. and Rhodococcus equi seem more common among AIDS patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Pneumonies bactériennes, Infection VIH, SIDA

Keywords : Bacterial pneumonia, HIV infection, Acquired immunodeficiency syndrome (AIDS)


Plan


© 2012  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 29 - N° 8

P. 1058-1066 - octobre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’asthme aux urgences : une approche psychosociale des conduites des malades
  • A. Lamouroux
| Article suivant Article suivant
  • Questions – no 8-2012

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité