Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Opiacés, réduction des risques et polyconsommation - 14/12/12

Opiates, harm reduction and polysubstance abuse

Doi : 10.1016/j.lpm.2012.07.038 
Didier Touzeau 1, , Pascal Courty 2,
1 Groupe hospitalier Paul-Guiraud, pôle addictions clinique Liberté, 92220 Bagneux, France 
2 EA 4681 PEPRADE université d’Auvergne, SATIS pôle de psychiatrie, 63003 Clermont-Ferrand cedex 1, France 

Didier Touzeau, Pôle addictions clinique Liberté, 10, rue de la Liberté, 92220 Bagneux, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Key points

Opioid dependence is a chronic metabolic brain disease and several individual, sociological and biological factors are implicated in its development.

Program (needle exchange, low threshold access to treatment) prevent harms associated with opioid use (HIV, overdose…).

Effective treatment involves a set of pharmacological and psychosocial interventions.

The benefits of maintenance programmes increase as long as the person remains in treatment (many years). Relapse is a symptom of the disorder or a sign of abstinence failure.

Treatment aims to improve quality of life in a comprehensive and individualised assessment.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Points essentiels

La dépendance à l’héroïne est une maladie chronique impliquant des facteurs individuels, sociaux et biologiques.

Les programmes de réduction des risques (échange de seringues, accès facile au traitement) ont permis de minimiser les dommages (surdoses, contaminations par le virus de l’immunodéficience humaine).

Le traitement comprend une prise en charge psychosociale et pharmacologique individualisée.

Le traitement repose sur la prescription de méthadone ou de buprénorphine sur une durée prolongée (plusieurs années). Les rechutes sont fréquentes et font partie intégrante de ce trouble et ne doivent pas être considérées comme un échec.

Le traitement vise à améliorer la qualité de vie, en prenant en considération les besoins du patient dans une prise en charge individualisée évitant les jugements moraux.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2012  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 12P1

P. 1192-1200 - décembre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Addictions : une nouvelle approche
  • Didier Touzeau
| Article suivant Article suivant
  • Addictions et médecine
  • Didier Touzeau

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.