Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Ulcérations buccales aphtoïdes persistantes associées au tocilizumab : deux cas

Persistent aphthous mouth ulcers associated with tocilizumab: Two cases

Doi : 10.1016/j.annder.2012.11.006 

M. Samimi a  b , F. Lauferon c, B. Hüttenberger d, L. Vaillant a b, P. Goupille a c, L. Machet a b

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 5
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le tocilizumab (TCZ), un anticorps monoclonal humanisé dirigé contre le récepteur de l’interleukine 6 (IL-6), est utilisé dans le traitement de rhumatismes inflammatoires. Ses effets secondaires les plus fréquents sont de type infectieux. Nous rapportons la survenue d’ulcérations buccales aphtoïdes récidivantes chez deux patientes traitées par TCZ.

Observations

Les deux patientes étaient traitées par TCZ pour un rhumatisme inflammatoire. Quelques semaines après l’administration du médicament, elles présentaient de multiples ulcérations buccales douloureuses, qui récidivaient par poussées pendant toute la durée du traitement. Dans les deux cas, les poussées étaient résolutives six à sept semaines après l’arrêt du TCZ. Dans les deux cas, la réintroduction du TCZ s’accompagnait de la récidive d’ulcérations buccales en une dizaine de jours.

Discussion

Il s’agit de la première description clinique d’ulcérations buccales aphtoïdes imputables au TCZ. Le rôle déclenchant du TCZ est probable en raison de la chronologie des faits, notamment la récidive des ulcérations lors de la réintroduction du TCZ. Un cas similaire d’ulcérations intestinales aphtoïdes au cours d’un traitement par TCZ a déjà été rapporté dans la littérature. Un même mécanisme inflammatoire pourrait être à l’origine de ces atteintes muqueuses multipolaires. Cependant, la survenue de ce type d’effets secondaires paraît paradoxale au cours de ce traitement qui inhibe une cytokine pro-inflammatoire, l’IL-6. Comme le suggère une de nos observations, la colchicine pourrait limiter la gêne occasionnée par cet effet secondaire lorsque la poursuite du TCZ est nécessaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Tocilizumab, a humanized monoclonal antibody that blocks interleukin-6 receptor, is approved for use in rheumatological diseases. The most frequent adverse events reported are infections. We describe for the first time the occurrence of recurrent aphthous mouth ulcers in two patients on TCZ.

Patients and methods

Two patients were treated with TCZ for rheumatological disease. A few weeks after administration of TCZ, they presented with multiple painful mouth ulcers that would not heal until TCZ had been withdrawn. In both cases, the oral ulcers resolved 6 to 7weeks after withdrawal of TCZ and readministration of the drug led to recurrence of oral ulcers within 10days in both patients.

Discussion

We describe for the first time the occurrence of aphthous mouth ulcers induced by TCZ. The causative role of TCZ was established by positive rechallenge. These cases were similar to a recently reported case of multiple intestinal aphthous ulcers occurring during TCZ treatment. Such mucosal side effects may be explained by similar inflammatory mechanisms but appear paradoxical because TCZ inhibits a pro-inflammatory cytokine, interleukin 6. TCZ treatment can be maintained if necessary, in combination with colchicine, as reported for one of our patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Tocilizumab, Ulcérations buccales, Interleukine 6, Inflammation, Muqueuses

Keywords : Tocilizumab, Oral ulcers, Interleukin 6, Inflammation, Mucosa


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 140 - N° 2

P. 120-124 - février 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pemphigus vulgaire de présentation inhabituelle
  • H. Benhiba, S. Hamada, N. Guerouaz, A. Saidi, K. Senouci, B. Hassam
| Article suivant Article suivant
  • Ulcère de Buruli à début bifocal : multiples lésions céphaliques après instauration du traitement médical
  • B. Vagamon, K.-C. Ahogo, B.-R. Aka, A. Diabaté, Y.-I. Kouassi, S.-H. Kourouma, C. Traoré, I. Gue, P. Yoboue, J.-M. Kanga, A. Taieb

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité