Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hémorragies intracrâniennes de l’adulte : implication de plus en plus importante des traitements antithrombotiques ? - 05/03/13

Doi : 10.1016/j.neuchi.2012.10.139 
L. Carlucci a, M. De Pomerol c, D. Laguerre a, b, E. Gimbert a, M. Dautheribes a, F. San-Galli a, D. Liguoro a, b, M. Le-Gall a, J.-R. Vignes a, , b
a Service de neurochirurgie A, place Amélie-Raba-Léon, 33076 Bordeaux cedex, France 
b Université de Bordeaux Segalen, 33076 Bordeaux cedex, France 
c Service de biostatistique, CHU de Bordeaux, 33076 Bordeaux cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Background and purpose

Antithrombotic (anticoagulants and antiplatelets) are responsible for iatrogenic accidents, with a specific impact in neurosurgery. Bleeding complications are the most common and best-known. But the link to antiplatelet or to dual association of antithrombotic treatment with intracranial haemorrhage is not complete yet. We studied the proportion of patients under antithrombotic treatment, when an intracranial hemorrhage occurred, as well as the morbi-mortality of each group of patients (with or without antithrombotic treatment). Finally, we studied the proportion of off-label prescriptions.

Methods

We conducted a monocentric and comprehensive prospective study on a group of patients. All patients that had been admitted for intracranial hemorrhage to our hospital, in a 5-month period were included in the study.

Results

One hundred and sixty patients admitted for an intracranial hemorrhage were included during 70days of call. Seventy-four of these patients (46.25%) were under antithrombotic treatment: 40 under antiplatelet treatment (54%), 29 under anticoagulant treatment (39.2%), four under dual antithrombotic treatment (5.4%), and one under Arixtra®. Half of the patients under antithrombotic treatment had poor prognosis as compared to 40% of patients without antithrombotic treatment. Off-label antithrombotic therapy was estimated at 27.3% of all prescriptions.

Conclusions

The prevalence of antithrombotic therapy in patients is high when intracranial hemorrhage occurs. Some complications could be avoided by decreasing the number of off-label prescriptions and by better controlling their use (using standardized INR). Antiplatelet treatments and new antithrombotic therapies require better drug monitoring which could be part of the establishment of a specific register.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

Les antithrombotiques sont à l’origine d’accidents iatrogènes responsables de problèmes spécifiques en neurochirurgie. Les accidents hémorragiques associés aux anti-vitamine K (AVK) sont les plus connus et les plus fréquents. La documentation est incomplète sur l’implication des antiagrégants plaquettaires (AAP) dans la survenue d’une hémorragie intracrânienne (HIC). Nous nous proposons d’étudier la proportion de patients traités par antithrombotiques, lors de la survenue d’une HIC, ainsi que le pronostic à un mois pour chaque groupe de patients (avec ou sans antithrombotique). Enfin, on estimera la proportion d’utilisation hors AMM de ces médicaments.

Population et méthodes

Le schéma d’étude retenu est celui d’une cohorte observationnelle prospective, monocentrique et exhaustive. Tous les patients majeurs présentant une HIC (hors rupture d’anévrisme), pour lesquels un avis spécialisé a été requis, sur une période de cinq mois, ont été inclus dans l’étude.

Résultats

Cent-soixante patients présentant une HIC ont été inclus dans l’étude en 70jours de garde. Parmi eux, 74 patients (46,3 %) étaient sous traitement antithrombotique (AT) : 40 sous traitement AAP (soit 54 %), 29 sous AVK seul (soit 39,2 %), quatre avec un traitement combinant AVK et AAP (soit 5,4 %), et un sous Arixtra®. Cinquante pour cent des patients sous AT ont un mauvais pronostic contre 40,7 % des patients sans AT et 27,3 % des prescriptions d’AT sont hors AMM.

Conclusion

La prévalence de patients sous traitement AT est élevée lors de la survenue d’une HIC. Un certain nombre de complications pourraient être évitable en diminuant le nombre de prescriptions hors AMM, et en contrôlant leur meilleur usage (contrôle d’une INR standardisée). Les AAP et les nouveaux AT nécessitent une meilleure pharmacovigilance pouvant s’inclure dans la constitution d’un registre spécifique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Intracranial hemorrhage, Antithrombotic, Anticoagulation, Antiplatelet, Epidemiology, Prognosis

Mots clés : Hémorragie intracrânienne, Antithrombotique, Anticoagulant, Antiagrégant plaquettaire, Épidémiologie, Pronostic


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 59 - N° 1

P. 17-22 - février 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Exérèse neurochirurgicale optimale des gliomes de haut grade guidée par fluorescence : mise au point à partir d’une série rétrospective de 22 patients
  • T. Jacquesson, F. Ducray, D. Maucort-Boulch, X. Armoiry, G. Louis-Tisserand, M. Mbaye, I. Pelissou-Guyotat, J. Guyotat
| Article suivant Article suivant
  • Lumbar spinal stenosis: Which predictive factors of favorable functional results after decompressive laminectomy?
  • E. Foulongne, S. Derrey, M. Ould Slimane, S. Levèque, A.-C. Tobenas, F. Dujardin, P. Fréger, P. Chassagne, F. Proust

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.