Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Spinal meningiomas: Surgical outcome and literature review - 05/03/13

Doi : 10.1016/j.neuchi.2012.10.137 
H. Riad a, S. Knafo b, F. Segnarbieux a, N. Lonjon a,
a Département de neurochirurgie, hôpital Gui-de-Chauliac, 80, avenue Augustin-Fliche, 34091 Montpellier cedex 05, France 
b Service de neurochirurgie, université Pierre-et-Marie-Curie, hôpital de la Pitié-Salpétrière, 75013 Paris, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Background and purpose

To evaluate the incidence, clinical presentation, operative techniques and long-term outcome of spinal meningiomas following surgery.

Methods

Fifteen patients harboring spinal meningiomas were treated between 1998 and 2005 in our department. Diagnosis was made on magnetic resonance imaging and confirmed histologically. Microsurgical resection was carried out through a posterior approach in all cases.

Results

Follow-up extended from 60 to 156 months (mean: 99 and median 105 months). The most common site of spinal meningiomas was the thoracic region. Tumors were strictly intradural and extramedullary in 14 patients (93%) and macroscopic resection was considered as complete in all cases. Neurological improvement was observed in 13 patients (87%). There was no operative mortality and morbidity was low (20%). No patient underwent radiotherapy and the recurrence rate is 8%.

Conclusion

Spinal meningiomas are benign tumors for which advances in imaging tools and microsurgical techniques have yielded better results. The goal of surgery should be the total resection, which significantly reduces the risk of recurrence with an acceptable morbidity.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

Préciser les caractéristiques épidémiologiques et cliniques des méningiomes rachidiens. Rappeler les modalités techniques opératoires et évaluer le devenir à long terme des patients après un traitement chirurgical.

Patients et méthode

Quinze patients atteints d’un méningiome rachidien sont traités chirurgicalement dans notre institution entre 1998 et 2005. Pour chaque malade, le diagnostic est confirmé par l’étude anatomopathologique de la pièce opératoire. Dans tous les cas, le traitement est effectué par une approche chirurgicale postérieure.

Résultats

La moyenne et la médiane de suivi des patients est de 99 et 105 mois (extrêmes 60–156 mois). La topographie de prédilection est la région thoracique. La tumeur était strictement intradurale et extramédullaire chez 14 patients (93 %). Une résection jugée macroscopiquement complète était effectuée dans tous les cas. Une amélioration neurologique était observée chez 13 patients (87 %). La mortalité opératoire était nulle et la morbidité faible (20 %). Toutes les tumeurs étaient classées grade 1 de la classification de l’OMS et aucun patient n’a bénéficié d’une radiothérapie au cours de la période de suivi. Le taux de récidive était de 8 %.

Conclusion

Les méningiomes rachidiens sont des tumeurs bénignes. L’objectif du traitement chirurgical est d’aboutir à une résection complète en réduisant au maximum la morbidité et celui d’une récidive. Les progrès technologiques tant dans le domaine diagnostique que thérapeutique permettent d’afficher de bons résultats et d’envisager une chirurgie y compris chez des patients très âgés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Meningioma, Spinal, Surgery, Prognosis, Long-term outcome

Mots clés : Méningiome, Rachis, Chirurgie, Pronostic, Devenir à long terme


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 59 - N° 1

P. 30-34 - février 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Lumbar spinal stenosis: Which predictive factors of favorable functional results after decompressive laminectomy?
  • E. Foulongne, S. Derrey, M. Ould Slimane, S. Levèque, A.-C. Tobenas, F. Dujardin, P. Fréger, P. Chassagne, F. Proust
| Article suivant Article suivant
  • Les ondes lentes de dépolarisation corticale : un phénomène sous-estimé chez les patients cérébrolésés ?
  • L. Bapteste, S. Marinesco, T. Lieutaud

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.