Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Avenir obstétrical après une première grossesse compliquée d’une prééclampsie sévère avec accouchement avant 34 SA

Subsequent pregnancy outcomes after first pregnancy with severe preeclampsia and delivery before 34 weeks of gestation

Doi : 10.1016/j.jgyn.2012.12.003 

M. Lemonnier a  c , G. Beucher a, R. Morello b, M. Herlicoviez a c, M. Dreyfus a c, G. Benoist a

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 10
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Les femmes ayant présenté une prééclampsie sévère sont à fort risque de complications vasculaires placentaires (prééclampsie, hypertension artérielle gravidique, mort fœtale in utero, retard de croissance intra-utérin, hématome rétroplacentaire) lors des grossesses ultérieures. Notre étude avait pour objectif d’identifier, chez des femmes ayant présenté une prééclampsie sévère nécessitant un accouchement avant 34SA lors de leur première grossesse, l’incidence et les facteurs de risque de survenue d’une complication vasculaire placentaire lors de la grossesse suivante.

Patients et méthodes

Il s’agissait d’une étude rétrospective observationnelle portant sur 134 primipares prises en charge pour une prééclampsie sévère ayant accouché avant 34 SA entre le 1er janvier 2002 et le 31 décembre 2009. Les données de la grossesse index ont été relevées à partir du dossier médical informatisé de notre maternité, celles de la grossesse ultérieure à partir des dossiers médicaux, papiers ou informatisés, des maternités où ont eu lieu les accouchements. Le recueil a pris fin le 31 décembre 2011 pour avoir un recul d’au minimum deux ans après la grossesse index.

Résultats

Parmi les 75 grossesses survenues ultérieurement chez les 118 patientes recontactées, 59 ont pu être analysées. Vingt patientes (34 %) ont eu une complication vasculaire placentaire, à type d’hypertension artérielle gravidique isolée (10 %), de prééclampsie (65 %), de retard de croissance intra-utérin isolé (20 %) ou de mort fœtale in utero (5 %). Trente-neuf patientes (66 %) n’ont pas présenté de récidive vasculaire placentaire mais seulement 33 patientes (56 %) ont eu une grossesse de déroulement totalement physiologique. Le seul facteur de risque de récidive d’une complication vasculaire placentaire lors d’une grossesse ultérieure était un intervalle de temps prolongé entre les deux grossesses, avec un risque accru en cas de délai supérieur à 26 mois.

Conclusion

Les patientes ayant un antécédent de prééclampsie sévère avec un accouchement avant 34SA sont à risque accru de présenter une complication vasculaire placentaire lors de la grossesse suivante. Un suivi obstétrical rapproché est recommandé lors d’une grossesse ultérieure.

Summary

Objectives

Women who had severe preeclampsia are at high risk of gestational vascular complications (preeclampsia, gestational hypertension, fetal death, small for gestational age, placenta abruptio) in subsequent pregnancies. The aim of this study was to describe outcomes of subsequent pregnancy after severe preeclampsia with delivery before 34 weeks of gestation during the first pregnancy.

Patients and methods

One hundred and thirty-four primiparous women delivered before 34weeks of gestation resulting in severe preeclampsia between January 2002 and December 2009. The data of the index pregnancy were identified from the medical record of our maternity, those of the subsequent pregnancy from paper or computerized medical records of the hospitals where deliveries took place. Our study ended on December 31 2011 for a decrease of at least 2 years after the index pregnancy.

Results

Of the 75 subsequent pregnancies, 59 have been studied. Twenty patients (34%) had gestational vascular complications, in type of gestational hypertension alone (10%), preeclampsia (65%), isolated small for gestational age (20%) or fetal death (5%). Thirty-nine patients (66%) showed no recurrence of gestational vascular complications but only 33 patients (56%) had a pregnancy of course totally physiological. The only risk factor for recurrent gestational vascular complications in subsequent pregnancy was a long time interval between two pregnancies, with an increased risk in case of delay beyond 26 months.

Conclusion

Women with a history of severe preeclampsia with delivery before 34 weeks of gestation during first pregnancy are at increased risk for gestational vascular complications during the next pregnancy. A close obstetrical monitoring is recommended during a subsequent pregnancy.


Mots clés : Prééclampsie, Récidive, Facteurs de risque

Keywords : Preeclampsia, Recurrence, Risk factor


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 42 - N° 2

P. 174-183 - avril 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Facteurs de risques et conséquences périnatales des grossesses rapprochées : étude cas-témoin rétrospective
  • L. Vandenbroucke, V. Lavoué, M.-C. Voltzenlogel, M. Le Guellec, L. Lassel, H. Isly, P. Poulain, K. Morcel
| Article suivant Article suivant
  • Élaboration et évaluation d’un outil d’enseignement de la réparation des déchirures périnéales du troisième et quatrième degré
  • V. Emmanuelli, J.-P. Lucot, E. Closset, M. Cosson, P. Deruelle

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité