Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Effets de l’hypnose lors des soins dentaires

Effects of hypnosis in dental care

Doi : 10.1016/j.lpm.2012.08.006 

Charlène Jugé, Stéphanie Tubert-Jeannin 

Voir les affiliations

Résumé

Objectif

L’hypnose est largement utilisée en médecine et en odontologie mais de nombreux praticiens considèrent encore celle-ci comme une technique mystérieuse. Ainsi, une revue systématique a été réalisée pour évaluer les effets objectifs de l’hypnose lors des soins dentaires.

Méthodes

Une recherche bibliographique a été réalisée via PubMed entre 1981 et 2012 pour retrouver les articles rédigés en français ou en anglais rapportant les études cliniques contrôlées ayant évalué différentes approches hypnotiques. La qualité des études a été notamment appréciée en se basant sur la randomisation, l’évaluation en aveugle des critères de jugement et le taux de perdus de vue. Les effets de l’hypnose sur l’anxiété, la douleur et d’autres paramètres physiologiques ainsi que le comportement ont été évalués de façon descriptive.

Résultats

Neuf études, globalement caractérisées par une qualité méthodologique faible, ont ainsi été sélectionnées parmi les 556 références retrouvées. Il est apparu que l’utilisation de l’hypnose lors des soins dentaires a des effets positifs significatifs sur l’anxiété, la douleur, le comportement et les paramètres physiologiques du patient quand elle est comparée à l’absence de traitement. Quand l’hypnose est comparée à d’autres techniques de prise en charge psychologique comme la thérapie cognitivocomportementale (TCC), les effets sur l’anxiété et le comportement sont comparables avec un avantage pour les TCC dans deux études. L’hypnose avec un thérapeute en « live » apporte plus de bénéfices qu’un enregistrement audio avec une hypnose standardisée.

Conclusion

Cette revue de littérature montre l’efficacité de l’utilisation de l’hypnose lors de soins dentaires mais la faible qualité des études cliniques répertoriées et la multiplicité des critères d’évaluation utilisés limitent le niveau de preuve obtenu. Il apparaît donc nécessaire de conduire d’autres études cliniques plus larges et complètes pour pouvoir mieux apprécier les effets de l’hypnose lors des soins dentaires.

Summary

Objective

Hypnosis is widely used in medicine and dentistry, but many practitioners still consider it as a mysterious technique. Thus, a systematic review was conducted to assess the effects of hypnosis during dental treatment.

Methods

A literature search was conducted on PubMed (1981–2012) to retrieve references, written in French or English, reporting controlled clinical studies that have evaluated any type of hypnosis. The quality of included studies was assessed by evaluating randomisation, blindness and drop-outs. The effects of hypnosis on anxiety, physiological parameters, patients’ behaviour or pain were analysed descriptively.

Results

The electronic search retrieved 556 references. Nine studies, generally characterized by low methodological quality, were selected. Results indicated that hypnosis has significant positive effects on anxiety, pain, behaviour and physiological parameters when it is compared with no treatment. When hypnosis is compared with other psychological treatment such as cognitive behavioral therapy (CBT), the effects on anxiety and behaviour are almost identical with an advantage for CBT. Individualized hypnosis brings more benefits than standardized hypnosis with audio recordings.

Conclusion

This review demonstrated the effectiveness of hypnosis but the poor quality of the clinical studies and the multiplicity of evaluation outcomes limit the level of evidence. It is therefore necessary to conduct further clinical studies to confirm the effects of hypnosis during dental treatments.

Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 42 - N° 4P1

P. e114-e124 - avril 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Douleurs musculo-squelettiques non systématisées diffuses et déficit sévère en vitamine D. Étude avant-après en médecine générale
  • Marie-France Le Goaziou, Edwige Bodier, Gilbert Souweine, Alain Moreau, Corinne Perdrix, Marie Flori, Christian Dupraz
| Article suivant Article suivant
  • Pour un hôpital encore plus humain : l’expérience de médecins médiateurs
  • Marc Decoulx, Philippe Scherpereel

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité